Goldman Sachs toujours en danger…

The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Parmi les banques qui ne respectent pas les règles prudentielles… Notre bon vieil ami Goldman Sachs!!!

En prenant en considération les actifs tangibles, Goldman Sachs restera certainement sur la troisième marche du podium des grandes banques américaines (et mondiales) à risque systémique car ses écarts d’acquisition sont relativement faibles par rapport aux capitaux propres,

Document 1 :

Goldman Sachs 2012 Q3 2012 Q4 2013 Q1 2013 Q2 2013 Q3
1 Assets 949,000 939,000 959,000 938,000 923,000
2 Equity 73,687 75,716 77,228 78,043 77,616
3 Preferred st 5,350 6,200 6,200 7,200 7,200
4 Goodwill 5,296 5,099 4,683 4,494 4,458
5 Tangible eq 63,041 64,417 66,345 66,349 65,958
6 Liabilities 885,959 874,583 892,655 871,651 857,042
7 Leverage (µ) 14,1 13,6 13,5 13,14 12,99
8 Tier 1 (%) 7,1 7,4 7,4 7,61 7,70

Sommes en milliards de dollars.

 

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 18 milliards de dollars pour que Goldman Sachs ait un leverage inférieur à 10.

Avec un leverage de 12,99 en baisse, Goldman Sachs dépasse les limites préconisées par ce bon vieux Greenspan mais toutes les autres grandes banques ont un leverage plus élevé qu’elle, à part Citigroup et Wells Fargo.

Document 2 :

La présentation des comptes, succincte, permet cependant de calculer correctement et facilement le véritable leverage,
Document 3 :

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



partRFB_famille2.gif

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.