Ballon sonde concernant le retour des exilés fiscaux…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

M. Cazeneuve a lâché les mots « exilés fiscaux » et « régularisation »… Rien n’est retombé, attendons la suite….

Lu ici:

Les exilés fiscaux, bête noire d’Ayrault, pourraient voir leur situation bientôt régularisée, sous certaines conditions. Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, a déclaré « … des procédures qui permettent de venir devant l’administration fiscale pour régulariser leur situation, acquitter dans les conditions de transparence et de droit commun qui doivent s’imposer les pénalités qui leur sont imputables, nous y réfléchissons ». Un euro sur cinq échappe à l’impôt en France. « Je veux le droit commun, je souhaite la transparence et si ces conditions sont réunies et je m’emploie à ce qu’elles le soient, la lutte contre la fraude fiscale s’intensifiant, nous créerons les conditions pour que cela puisse se faire ». Bernard Cazeneuve a précisé sa pensée dans un communiqué publié à la mi-journée : « il n’y aura ni amnistie, ni cellule de régularisation opaque appliquant des règles dérogatoires au bénéfice de contribuables qui se seraient rendus coupables de fraude fiscale. Ces méthodes appartiennent à un passé révolu », écrit-il.

A quoi sert de communiquer sur rien (une procédure qui n’apporte aucun avantage)? Il s’agit de tester la ou les réactions pour voir s’il y a lieu d’aller plus loin. Dans la mesure où cette déclaration est passée comme une lettre à la poste, relevée par quasiment personne de la grande presse, il est probable que nous apprendrons dans quelques temps qu’une cellule se met en place afin d’étudier les cas particuliers de chacun des candidats au retour et que certaines dérogations concernant uniquement les pénalités pourront être accordées… Bref, nous allons droit au rétablissement de la cellule (même si le nom changera) qui existait du temps de Sarkosy et que Cahuzac s’était empressé (ironie de l’histoire) de supprimer.

Gageons qu’il en faudra beaucoup plus pour convaincre nos exilés fiscaux de rapatrier leurs avoirs. La fiscalité qui frappe ceux qui sont restés en France n’est pas encourageante. Seul le retour à une fiscalité qui soit dans la norme européenne et une amnistie totale à l’égard des exilés, mesure que dans l’histoire de notre pays d’aucuns surent prendre pour le plus grand bien de la Nation, seraient de nature à rétablir la cohésion nationale.

Je pense qu’il faudra attendre encore un petit peu….


728x90

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]
[form form-18]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.