2400 suppressions d’emplois chez ING

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

ING va séparer ses activités de banque et d’ assurance, et prévoit 2400 suppressions de postes au Benelux.

Officiellement pour rembourser l’aide publique qu’elle a reçue lors de la crise de 2008, ING va supprimer 2 400 emplois supplémentaires aux Pays-Bas et en Belgique, après avoir déjà annoncé 2400 suppressions d’emplois en novembre. ING va également séparer ses activités de banque et d’assurance.

ING souhaite diminuer ses coûts dans la banque de dépôt au Benelux. Avec ces nouvelles suppressions de postes, la banque espère économiser 1 milliard d’euros par an d’ici à 2015.Sur les 15 derniers mois, le nombre de suppressions d’emplois sera passé à 7500, soit  9% des effectifs et certains bruits courent que ce n’est pas fini et d’autres annonces pourraient être faites dans les prochains mois. C’est à se demander où ING veut arriver.

Sur le plan comptable, la situation n’est pas catastrophique, tout en connaissant un certain fléchissement. ING a publié mercredi un bénéfice net trimestriel de 1,434 milliard d’euros, avec un bénéfice imposable de 184 millions d’euros pour son activité de banque ( en baisse de 72%), et de 272 millions d’euros pour son activité d’assurance.




 

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]
[form form-8]

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.