Vodafone va créer un millier d’emplois..

Actualité du patrimoine
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Vodafone crée 1000 emplois au royaume uniOui, Vodafone va créer un millier d’emplois dans ses centres d’appels, mais au Royaume-Uni, le pays du brexit qui ne devait pas s’en relever….

Le géant britannique des télécommunications Vodafone a annoncé aujourd’hui lundi qu’il allait créer un peu plus d’un millier d’emplois dans ses centres d’appels au Royaume-Uni, et près d’un millier supplémentaire par le biais de sous-traitants.

Dans les deux ans à venir, le groupe va créer 1.200 emplois dans le pays, dont 800 dans un centre d’appels à Manchester (nord-ouest de l’Angleterre), a-t-il expliqué dans un communiqué.

Toujours dans les centres d’appels, il va en outre soutenir la création de 900 emplois supplémentaires par des entreprises prestataires de services, dont 600 à Newcastle (nord-est de l’Angleterre).

Ces nouveaux emplois entrent dans le cadre d’un vaste plan d’investissement de 2 milliards de livres (2,3 milliards d’euros) au Royaume-Uni annoncé précédemment par Vodafone pour la période 2016-2019.  Ces fonds doivent servir notamment à améliorer les réseaux et les services du groupe dans les téléphonies fixe et mobile ainsi que pour les connexions internet.

Lisez aussi:  Baisse des taux, régulateur est (presque) satisfait

Plusieurs réflexions viennent forcément à l’esprit devant cette information.

Tout d’abord les grands cris alarmistes sur la destruction d’emplois et le marasme économique qui devaient suivre le brexit apparaissent de plus en plus pour ce qu’ils étaient (ou sont chez certains idéologues) pour ce qu’ils sont, c’est à dire des incantations dénuées de fondement économique.

Ensuite il s’avère encore une fois que la Grande Bretagne, avec sa politique sociale, est en mesure de créer des emplois dans un secteur (les centres d’appel) qui nous sont présentés en France comme quasi obligatoirement sous traités dans des pays à faible coût de MO. Il faut reconnaître qu’il est beaucoup plus facile à une entreprise de langue anglaise de trouver des centre d’appels externalisés qu’à une entreprise de langue française. Pourtant, lorsque la volonté de la qualité de service prime, il est possible d’installer et de créer des postes au Royaume Uni, ce qui est, par le fait même des lois sociales et des coûts, extrêmement difficile en France…. C’est toue la dissiférence entre une logique créatrice d’emploi et une logique créatrice de chômage.

Le groupe Vodafone emploie actuellement un peu plus de 13.000 personnes au Royaume-Uni, où son siège est situé à Newbury (sud de l’Angleterre).

Source: Challenges en temps réel : Économie

Laisser un commentaire