Un nouveau sondage sur MVMA

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Que pensez vous des réformes Macron sur la SNCF?

C’est à cette question ô combien brûlante au regard des inconvénients que nous connaissons dans notre vie quotidienne que MaVieMonargent vous invite à répondre…..

A votre Avis, les réformes Macron de la SNCF...

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

2 comments

  • La SNCF , comme le transport aérien , comme la distribution de l’énergie , comme les télécommunications , comme l’eau , tout cela , ce sont des secteurs stratégiques , qui doivent rester sous le contrôle de l’Etat , et non d’actionnaires qui peuvent être étrangers .Il est intolérables que les pétasses de la Grobe Kommission de Bruxelles nous imposent notre politique . Les grèves ? Interdiction . Statut militaire du personnel en contrepartie d’avantages de carrière .Votre parti pris libéral est contraire à l’intérêt national . Il est donc de gauche . Vous êtes de gauche . Comme toute une droite libérale , kto et bourgeoise .

    • Bonjour Colbert,
      Je suis en total désaccord avec vous. je considère au contraire qu’un Etat, qui plus est quand il n’a même pas les moyens d’assurer correctement ses tâches régaliennes (la sécurité intérieure et extérieure, la justice) ou primordiales (la santé, l’éducation), quand il n’est même plus en capacité d’investir dans ses infrastructures n’a pas à s’occuper de faire rouler des trains, construire des voitures, gérer des réseaux téléphoniques ou gérer un empire audiovisuel.
      Il me semble que vous confondez les équipements dont la décision et l’organisation desquels peut rester sous l’égide de l’Etat (ce qui n’empêche pas un financement privé, l’Etat décidant de quel équipement mettre en place, par exemple une ligne de TGV et je ne prends pas cet exemple au hasard puisqu’il est déjà en place sur la ligne de Bordeaux, et réunissant un pool d’investisseurs privés dans une société qui loue cet équipement à différents opérateurs qui utilisent le dit équipement. Bon, ça ne fonctionne pas sur Bordeaux parce que la SNCF s’était engagée à certain nombre de passages qu’elle ne respecte pas et comme il n’y a pas d’autre opérateur en France que cette foutue SNCF, la société est en déficit. Du coup, vous n’êtes pas près de retrouver d’autres pigeons sur d’autres équipements…) et l’exploitation de ces équipements.
      Le rail s’est développé en France alors qu’il était privé. Ce sont les socialistes de 1937 qui ont procédé à la nationalisation et depuis le nombre de gares et de villes desservies ne cessent de diminuer et la charge du rail sur le budget de l’Etat (donc sur les impôts) ne cesse de croître. En GB le nombre de passagers a explosé depuis la privatisation, en Suède des milliers de kilomètres de voies ferrée ont réouvert depuis la privatisation, en Allemagne, les trains fonctionnent dix fois mieux qu’en France et la densité du réseau est incomparable, en Espagne c’est la privatisation qui a permis l’ouverture de toutes les lignes depuis 1990 (décision prise par un socialiste, d’ailleurs).
      Quant aux capitaux étrangers, savez vous que la SNCF fait tous les ans du bénéfice…. sur ses lignes étrangères?
      La privatisation du trafic rail, même si c’est une directive de Bruxelles votée unanimement y compris par certains qui aujourd’hui se déclarent contre, n’a pas besoin de Bruxelles pour s’imposer. C’est une question de bon sens.

Laisser un commentaire