Résultats du 3ième trimestre de BNP-Paribas

Actualité du patrimoine
The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Quand le banquier devient prestidigitateur..

Les banksters de BNP-Paribas viennent de publier son bilan pour ce dernier trimestre mais ils ne le présentent pas correctement comme le font ordinairement les banques normalement constituées…

En effet, pour déterminer les véritables capitaux propres dits tangibles excluant les minoritaires (Tangible shareholders equity), il faut aller pêcher le montant du Total part du groupe au passif puis retrancher les écarts d’acquisition (goodwill) inscrits à l’actif…

Document 1 :

… et surtout retrancher les titres super-subordonnés à durée indéterminée (TSSDI)… qui ne sont mentionnés que dans les documents semestriels, cf. mes articles à ce sujet, car les dirigeants de nos Gos banques ont réussi à faire adopter en France cette règle qui n’est bien entendu pas appliquée ailleurs, cliquer ici pour lire mon dernier article à ce sujet.

Les banksters de BNP auraient dû publier le tableau suivant permettant de lire simplement sans devoir le calculer le montant des véritables capitaux propres tangibles donnant une image fidèle de la réalité en conformité avec les règles comptables admises partout dans le monde,

Lisez aussi:  La SNCF, le grand gâchis

Document 2 :

BNP 2012 Q3 2012 Q4 2013 Q1 2013 Q2 2013 Q3
1 Assets 1 993,60 1 907,20 1 907,29 1 861,34 1 855,62
2 Equity 84,667 85,886 87,524 86,136 86,644
3 TSSDI 7,243 7,241 7,241 7,229 7,229
4 Goodwill 11,116 10,591 10,626 10,488 10,278
5 Tangible eq 66,308 68,054 69,657 68,419 69,137
6 Liabilities 1 927,29 1 839,15 1 837,63 1 792,92 1 786,48
7 Leverage (µ) 29,1 27 26,4 26,2 25,8
8 Tier 1 (%) 3,4 3,7 3,8 3,8 3,9

Sommes en milliards d’euros.

En prenant ces chiffres donnant une image fidèle de la réalitéles véritables capitaux propres tangibles, le leverage réel stagne à 25,8 soit un ratio Core Tier 1 réel de 3,9 %.Prêt Travaux_300x250

Les banksters de BNP sont loin de respecter les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan : il faudrait pour cela augmenter les capitaux propres de 100 milliardsd’euros pour avoir un leverage de 10 !

Tout est simple… à condition de savoir décrypter correctement des centaines de pages de comptes à dormir debout pour en tirer la substantifique moelle.
Finalement, je remercie les dirigeants de nos Gos banques et ici ceux de BNP qui montrent que j’avais raison et que j’ai toujours raison de calculer les véritables ratios d’endettement.
C’est ce qu’ils font sans oser le dire tellement la réalité leur fait peur et c’est ce qui explique que le marché interbancaire est complètement bloqué dans la zone euro.
Les banksters de BNP-Paribas ne publiaient pas son bilan pour les 1° et 3° trimestres et il est amusant de constater qu’ils ne le font que depuis le 3° trimestre 2012, ce qui est possiblement une réaction saine après la publication de mes articles protestant contre cette pratique inadmissible…

Lisez aussi:  Soldes, c'est la cata!

C’est drôle, on se demande pourquoi les banksters de BNP-Paribas ne publient pas le montant des Titres de Créances Négociables (TCN) qu’ils mettent en pension pour obtenir 35,8 milliardsd’argent frais au 25 octobre, dernier chiffre publié par la Banque de France,

Document 3 :

Heureusement, je suis le seul à faire de telles analyses !

Cliquer ici pour lire le communiqué présentant les résultats (non audités) de BNP d’où sont tirées ces dernières données.
Cliquer ici pour lire les données de la Banque de France sur les Titres de Créances Négociables (TCN).

Jean Pierre Chevallier

[tell-a-friend id= »1" title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire