Les agriculteurs n’ont plus le choix

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

tir-a-la-carabineDésormais, la déclaration des revenus des exploitants agricoles se fera obligatoirement de façon dématérialisée 

Les professionnels non salariés agricoles doivent déclarer leurs revenus professionnels et acquitter leur cotisations et contributions sociales de façon dématérialisée dès lors que leurs revenus excèdent 10 000 €.

Un décret d’application paru aujourd’hui mardi au Journal officiel confirme le montant annoncé cet automne lors des débats parlementaires sur la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015.

Il s’applique dès cette année.

Le non-respect de cette obligation entraîne l’application d’une majoration de 0,2 % des sommes déclarées ou versées par une autre voie que la voie dématérialisée.

Reste à savoir si les organismes professionnels se comporteront comme d’habitude en gentils soumis au pouvoir étatique ou s’ils engageront une procédure contre cette atteinte aux libertés individuelles.

Avez vous lu ces articles?

4 comments

  • Il ne sera plus possible aux paysans de payer en setiers de blé, ou en hl de vin de l’année, ou en tonnes de choux-fleurs ? Voire en quartiers porcs ou en hl de lait

    Tout se perd mon brave Monsieur

    Mais au fait dématérialisé ? ils prennent les bitcoins maintenant au Tresor Public ?

    • Excellente question. En fait, l’impôt doit être payé dans la monnaie qui a cours sur le territoire national au moment de l’arrêt de la somme (actuellement l’€). De plus, le bitcoin n’est pas reconnu comme unité de compte par la France. Néanmoins, Bercy restant toujours Bercy, tout comme il lève l’impôt sur les revenus des prostituées et procède à des rappels sur les dealers qui se font serrer, a prévu dans une circulaire que les plus values réalisées dans la transaction de bitcoins doivent être déclarées dans la case correspondant aux revenus non commerciaux non professionnels de la 2042 C-pro. Curieusement, rien n’est prévu pour la déclaration de moins values. J’attends avec impatience le contribuable qui réalisera des pertes sur la vente de ses bitcoins et qui les déclarera…..

      • De toutes façons, je ne remets plus les pieds en France. Ce pays est invivable. Je le laisse aux Juifs, aux arabes et aux Nègres. Et j’ai comme l’impression que je ne suis pas le seul à penser ça… On raconte que de plus en plus de gens se tirent en douce du territoire de la merveilleuse république française. La messe est dite! La France n’existe plus. Après tout, ce n’est pas une grande perte.

        • Bonjour Athelstane,

          Permettez moi de réagir sur deux points, la forme et le fond.
          Commençons par la forme. Je ne suis pas d’accord avec vous pour « racialiser » le problème. Ceux que vous appelez « juifs » de manière générique ne correspondent dans votre esprit qu’à une minorité d’entre eux qui semblent plus enclins à défendre les intérêts d’un autre Etat que la France (même aux plus hautes fonctions de l’Etat français, comme en attestent certaines déclarations que l’on peut trouver sur youtube). Je vous rappelle que des « juifs » ont combattu et sont morts pour le drapeau français lors de toutes les guerres de l’histoire de notre pays, que parmi les voix qui osent le plus se dresser contre la dictature aujourd’hui en France, vous en avez plusieurs qui appartiennent à la communauté juive. Il en est de même pour les arabes et les noirs. Ceux qui aujourd’hui œuvrent contre la France, sa culture, ses intérêts, n’ont pas comme point commun la race, il y a parmi eux bon nombre de français de souche. C’est une ou plusieurs idéologies qui ont comme point commun le totalitarisme et la haine de la liberté et des valeurs de la civilisation européenne qui détruisent, avec l’aval de la masse passive, notre pays. Cela n’a rien de racial.
          Sur le fond. Je ne crois pas que la messe soit dite (elle l’est d’ailleurs de moins en moins… 😉 ) et notre pays a connu dans sa longue histoire (plus de mille ans!) bien des situations catastrophiques dont il a toujours su, certes avec des séquelles, se sortir. Je pense que les gens qui, comme vous, baissent les bras, se donnent bonne conscience en disant que « la messe est dite » et croient justifier ainsi leur inaction, leur passivité, que je considère pour ma part aussi coupable que le collaborationnisme de notre bourgeoisie de gauche.
          A chaque fois que la France fut en danger, il y eut toujours trois camps, les collabos, les résistants et les attentistes. Dans ma hiérarchie des valeurs, j’ai toujours placé ces derniers en…. dernier!

          Cordialement,

          Thibault

Laisser un commentaire