Le PCF, nouveau Parti Communautaire de France….

The following two tabs change content below.
Longtemps éditeur, chroniqueur sur Radio Courtoisie, membre fondateur de Lumière 101, fondateur ou initiateur de plusieurs mouvements politiques de droite, Jean-Gilles Malliarakis s'est orienté maintenant vers une analyse et une réflexion approfondie des mécanismes libéraux au service des Nations. Il a écrit plusieurs ouvrages dont "Pour une libération fiscale" que vous pouvez trouver à la librairie en ligne de "MaVieMonArgent"

Derniers articles parJean-Gilles Malliarakis (voir tous)

Définitivement coupée de la base ouvrière et populaire française, la nomenklatura communiste se tourne résolument vers le communautarisme…

En 2008 l’actuel maire communiste de Bagnolet Marc Everbecq avait été élu au second tour avec 53 % des suffrages exprimés et 50 % d’abstention. Dans cette ville de 32 000 habitants, à l’époque, sa liste avait recueilli 4 160 voix. Présentée par le PCF elle se vit attribuer 30 sièges contre 6 à la liste des socialistes conduite par Tony di Martino et 3 à l’UMP.

Depuis 5 ans cette équipe dirige donc la ville, avec sa langue de bois et ses magouilles d’urbanisme collectiviste gris, que dénoncent vainement ses adversaires et quelques architectes courageux. Ceux-ci ont pu mettre en évidence une réduction des espaces verts pour satisfaire les intérêts des promoteurs. (1)⇓

Ses budgets bâclés sont votés dans un climat autoritaire de désinformation que met en cause une opposition malheureusement impuissante. (2)⇓

Lisez aussi:  Streaming musical Google veut devenir N°1

C’est dans ce contexte que le communisme municipal a pris une décision à première vue stupéfiante. Le 11 décembre en effet le conseil municipal votait la qualité de citoyen d’honneur de Georges Ibrahim Abdallah.
Après 30 ans de détention il est fortement question d’expulser de France ce personnage. Né en 1951, ce militant communiste est considéré comme le chef de la Fraction armée révolutionnaire libanaise. Il avait été condamné par la justice française en 1986 à la réclusion à la perpétuité pour des actes indiscutablement terroristes.

Rappelons brièvement ses exploits et ceux de son équipe. Il a été jugé responsable d’attentats meurtriers sur notre sol contre des diplomates américains et israéliens. Ceci enchante à l’évidence les partisans de la guerre à outrance au Proche-Orient. Or deux artificiers français l’ont payé de leur vie en août 1982, etc. (3)⇓

Jusqu’ici deux modestes bourgades avaient impunément précédé Bagnolet dans ce qu’on peut tenir pour une provocation. Ainsi, le 19 mai 2012, André Delcourt, maire communiste de Calonne-Ricouart, Pas-de-Calais 5 800 habitants, l’avait nommé, déjà, « citoyen d’honneur ». Un mois plus tard, dans le même département, le 19 juin 2012, Christian Champiré, maire communiste de Grenay, 6 700 habitants dans la banlieue de Lens et les membres du conseil municipal le nommaient à leur tour « citoyen d’honneur » de leur commune.

Marc Everbecq, en Seine-Saint-Denis, vient donc de faire franchir à cette campagne un cran supplémentaire. Il l’a fait délibérément dans le but de recueillir pour son parti les votes communautaires, à défaut des suffrages populaires.

Cette décision a été soutenue, en effet, de bout en bout par une structure parfaitement révélatrice des forces communautaristes sur lesquelles s’appuient désormais les tenants du communisme municipal : le « Groupe des associations de Bagnolet ».

Une visite de la page facebook de ce collectif permet de mieux comprendre comment tout cela fonctionne dans les municipalités de gauche où sévissent encore les communistes, aux marges de la démocratie. (4)⇓

Lisez aussi:  Trou de la Sécu, Marisol Touraine "insincère"?

« Les associations » sont, comme il se doit subventionnées. Cela se revendique désormais, et cela se pratique, comme une sorte de droit. Elles font la claque en séances publiques lors des conseils municipaux, comme dans les assemblées révolutionnaires, etc.

Les sympathisants du terroriste le présentent comme un héros et comme un ardent défenseur de la « cause palestinienne ».

Si ces gens réfléchissaient sincèrement, nous leur poserions une « simple question ». Citons celle que l’excellent blogue de l’Institut d’Histoire sociale pose à ce sujet à tous ces activistes et soutiens du marxiste-léniniste Georges Ibrahim Abdallah : pensent-ils sérieusement que leurs méthodes terroristes ont vraiment fait progresser ladite « cause palestinienne » ? (5)⇓

Mais il ne s’agit pas de cela. Il s’agit pour leurs inspirateurs et commanditaires de rassembler coûte que coûte tout ce qui peut sauver l’implantation du stalinisme en France.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

2 comments

Laisser un commentaire