Le patrimoine des ménages suisses en hausse de 4,4%

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

CARTE_DRAPEAU_SUISSE.svgTandis que les Français se paupérisent, les Suisses, eux, s’enrichissent….

Malgré le « franc fort »

Nous vous expliquions il y a peu l’imposture démasquée des politiques français qui vous racontent que les malheurs de la France viennent de l’Euro « trop fort ».

Non seulement le « franc fort » de nos amis suisse n’a pas amputé leur développement économique, mais voici maintenant qu’il apparaît, en toute logique, que cela leur a permis de s’enrichir pendant que les Français, soumis à la politique socialiste « égalitaire » se sont, malgré la baisse de l’Euro, paupérisés.

4.4% d’augmentation de patrimoine! (comparez avec vos assurance-vie)

Le patrimoine net des ménages helvétiques s’est accru de 141 milliards de francs en 2014 (+4,4% par rapport à fin 2013), pour atteindre 3335 milliards. La progression est, comme en 2013, due pour l’essentiel à la hausse des cours des actions et des prix immobiliers

Rapporté à la population résidente permanente, chaque habitant a ainsi bénéficié d’un patrimoine net de 404’892 francs, en hausse de 3,2% par rapport à 2013, annonce vendredi la Banque nationale suisse (BNS) dans un communiqué.

Constante depuis 2008, la progression est due pour l’essentiel à la hausse des cours des actions et des prix immobiliers, comme en 2013.

La valeur des biens immobiliers, qui représentent 44% des actifs détenus par les ménages helvétiques, s’est inscrite à 1815 milliards, croissant de 75 milliards (+4,3%).

Cette évolution positive découle principalement de l’augmentation des prix des trois catégories d’habitations – maisons familiales, appartements en propriété par étage (PPE), immeubles locatifs -, précise la BNS.

La prévoyance vieillesse est source de richesse, pas les Ponzzi!

Les actifs financiers des ménages ont augmenté de 94 milliards de francs (+4,2%), à 2314 milliards. Dans le détail, les droits sur les assurances et les caisses de pensions ont augmenté de 33 milliards, à 956 milliards (23,1% des actifs totaux des ménages).

Cette évolution s’explique en majeure partie par les cotisations aux caisses de pensions et la rémunération des avoirs de vieillesse dans le cadre de la prévoyance vieillesse professionnelle.

Leurs dépôts auprès des banques ont augmenté de 26 milliards, à 734 milliards (17,8% des actifs possédés par les ménages).

Les ménages suisses ont réalisé des gains en capital de 44 milliards sur leurs actions, titres de créance et parts de placements collectifs de capitaux.

Avec un recours à l’emprunt en baisse…

Le total brut des actifs a donc grandi de 168 milliards (+4,2%) pour atteindre 4130 milliards, à mettre en balance avec les passifs. Ceux-ci – composés principalement par des hypothèques -, ont progressé de 27 milliards (+3,5%), se chiffrant à 794 milliards de francs.

Les prêts hypothécaires ont augmenté de 24 milliards pour s’inscrire à 740 milliards de francs. Fin 2014, ils représentaient 93% de l’ensemble des passifs des ménages.

Toujours en matière d’endettement, les crédits à la consommation sont restés stables, à hauteur de 15 milliards de francs. Les autres types de crédits se sont accrus de 3 milliards pour se monter à 32 milliards.

Source: www.letemps.ch

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Le patrimoine des ménages suisses en hausse de 4,4%

  • bonjour mr TDK…

    … en lisant quelque titre de votre billet je constate que vous qualifiez de Ponzi un système de solidarité au moins aussi efficace que les autres solutions.

    Je viens de constater, que suivant l’augmentation de la durée de vie de ses habitants, le Chili vient de baisser significativement la « rente » des retraites, que ce soient celles dites « vitalice » (a vie donc) ou programmée sur une période fixe.

    Le Chili pratique ce que vous préconisez, la retraite par capitalisation, bras armé de toutes ces entreprises financières prédatrices qui utilisent l’argent des « cotisants », pour construire des fortunes qui ne leur appartiennent pas (aux cotisants), et, lorsque la rentabilité, toujours positive, diminuent un peu, se permettent d’amputer le rendement servi.

    De cet exemple emblématique pour un pays au système social dur, outre le risque economique, la solution « capitalistique » que vous souhaitez, est la pire des solutions car, comme vous ne semblez pas l’avoir compris, l’engagement pour un système de retraite en début de vie par un « travailleur » ne peut etre remis en cause une fois que l’age est arrivé : on ne recommence pas une carriere a 50 ans!
    La sécurité et la confiabilite de l’horrible système de Ponzi, tel que vous le nommez injustement est le seul qui assure qu’une structure solidaire a long terme quel que soit les aventures économiques.
    Évidement cela suppose au minimum que la population est solidaire et que l’état, structure commune financé par tous, fait son boulot et que ses ressources ne sont pas amputées par des systemes privés ou des mesures inadaptées si ce n’est complétement contre-productives telle que la baisse des « charges – cotisations sociales ») a des groupes de populations… ou des exemptions fiscales injustifiées, clientélistes et parfois inconstitutionnelles.

    Bonne journée

Laisser un commentaire