Le New York Times a gagné 300.000 abonnés au dernier trimestre

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

New York Times semble réussir sa transition numériqueLe New York Times semble être en passe de réussir son virage numérique

Au bord de la faillite, le New York Times a gagné quelque 296.000 nouveaux abonnés en ligne sur les trois derniers mois de l’année 2016, un bond considérable de 19% par rapport à fin septembre.  Fin 2016, le groupe de presse comptait 1,853 million d’abonnés au seul service en ligne, soit une hausse de 45,9% par rapport à 2015. Il s’agit bien sûr de la période qui a correspondu avec l’élection présidentielle américaine, mais ce résultat ne demeure pas moins encourageant pour le grand quotidien américain.

Désormais tourné vers le numérique et ses supports dématérialisés, le New York Times ne communique plus les chiffres d’abonnements aux seules éditions papier ou mixte (papier+internet). Le groupe, contrairement à ses homologues français, n’est pas subventionné par l’Etat fédéral et a dû, comme beaucoup d’autres, se lancer dans une course contre la montre pour compenser la chute des ventes des éditions papier et de la publicité imprimée.

Sur le seul quatrième trimestre, la publicité imprimée a baissé de 20%. Le repli s’accélère car il n’est que de 15,8% sur l’ensemble de l’année. Quant au recul des ventes des éditions papier, le New York Times en fait état mais ne donne aucun chiffre.

Lisez aussi:  Chômage en Allemagne: à son plus bas historique

La publicité sur les supports numériques a progressé de 10,9% au quatrième trimestre, un rythme plus soutenu que celui enregistré sur l’année (+5,9%). DU coup, la publicité dématérialisée représente désormais 41,9% des revenus publicitaires du groupe (au quatrième trimestre), contre 34,1% seulement un an plus tôt.

Le groupe dit s’attendre à une baisse des recettes publicitaires entre 5 et 10% au premier trimestre 2017 par rapport à la même période de 2016.

Au total, sur l’année, le chiffre d’affaires du New York Times accuse un léger repli de 1,5% à 1,55 milliard de dollars. Quant au bénéfice net, en partie affecté par des charges de restructuration, il est en baisse de 62% sur l’année à 26 millions de dollars.

Le titre était en baisse de 1,85% à 13,40 dollars jeudi vers 10H00 (15H00 GMT) à la Bourse de New York.

Source: Challenges en temps réel : Économie

Addendum du 11 février 2017:

Il semble que cette information soit fausse et que Le New York Times ait triché sur ses statistiques, merci de consulter notre article « Le New York Times est un vilain menteur« 

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire