Frédéric Lefebvre lance une pétition contre le RSI

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

frederic lefebvreLe député LR des Français de l’étranger, ancien secrétaire d’Etat, demande aux professionnels s’ils préfèrent le RSI ou une assurance privée…

Ce fichu RSI que tout le monde s’accorde à contester pour ses multiples dysfonctionnements depuis sa création en 2006 doit il être supprimé ou remplacé?

Ce grand débat, dont nous nous faisons l’écho régulièrement sur MVMA, prend en ce moment une tournure un petit peu plus officielle. Rebondissant sur le fait que, dernièrement, Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, avait créé la polémique en évoquant «une erreur» en parlant du RSI (régime social des indépendants), le député Les Républicains des Français de l’étranger, Frédéric Lefebvre, qui fut secrétaire d’État aux PME, a lancé aujourd’hui, mercredi, sur le net un débat pour que «nos compatriotes dialoguent» sur le sujet.

«Concrètement, je propose de permettre aux entrepreneurs de pouvoir choisir librement leur régime social soit en maintenant leur inscription au RSI, soit en adhérant à une assurance privée (qui réponde bien sûr à un cahier des charges arrêté par l’état), soit en adhérant au régime des salariés de droit privé avec une cotisation et une protection qui les mettent à égalité avec les ayant droits

Aussi pose-t-il une question simple, sur les réseaux sociaux et autres sites d’échanges, pour faire avancer le débat: «Pour faire face aux problèmes récurrents des petites entreprises face au RSI (Régime social des indépendants), approuvez-vous qu’elles bénéficient pour l’avenir de la liberté d’affiliation au régime de leur choix?».

Vous pouvez participer au débat sur la page facebook et signer la pétition sur Change.org

Sante_728x90_2

Partagez cet article:

Avez vous lu ces articles?

3 comments

  • Non seulement les PME, TPE mais aussi les autres entreprises libérales, soumises à la RSI et souvent ruinées par elle, seraient soulagées d’une bonne partie de leurs cotisations sociales bien trop importantes. Mais, en plus, les praticiens consultés par les nouveaux ‘libérés’ ne seraient plus contraints par les tutelles des Caisses. Ces dernières les empêchent d’agir comme il le faudrait, de prescrire ce qui leur semble nécessaire (et non uniquement le VIDAL vitrine commerciale des firmes), de choisir, pour leurs patients ‘libérés’ leur spécialistes qu’ils soient de secteur 1 ou 2 sans aucune restriction de nature économique, de s’installer là où cela est utile à la population avec le matériel qu’ils jugent utile à l’établissement du diagnostic en une seule séance dans la journée (le temps est trop précieux et le retard bien trop couteux) comme cela se pratique partout ailleurs, sauf chez nous.

  • … reformer sérieusement le RSI, unifier les régimes… bien sûr!

    Mais ce n’est pas parce que ce régime est ma foutu qu’il faut détricoter la secu… comme cela est en train de se faire pour le code du travail!

  • Détricoter la Sécu ? Il est bien évident qu’en France, nous ne pouvons pas accorder à l’Assurance Maladie, connue pour ses manquements dans le passé, la responsabilité de gérer le tiers-payant que LA COMTESSE de SEGUR veut instaurer mandée par LE ROI de L’ELYSEE.

    Vous savez bien que Madame MERCKEL a un certain pouvoir, et même un pouvoir certain, dans l’UNION EUROPÉENNE. Si elle veut continuer de forger une véritable EUROPE FÉDÉRALE, nous serons contraints de procéder à une harmonisation sociale et fiscale entre tous nos pays, un peu comme les USA y ont été obligés.

    Or la comparaison, de maintes fois répétées, des sécurités sociales de tous ces pays européens montre que le système de BISMARCK, loin d’être une assurance privée, est de loin le plus ancien des systèmes de solidarité, le moins modifié en plus d’un siècle, le seul bénéficiaire régulier pour une cotisation inférieure aux autres alors que tous les autres sont déficitaires.

    Et que l’Allemagne possède un système de soins le moins critiqué par les professionnels de santé, le plus satisfaisant pour les assurés. On n’y échappera pas !
    Autant en prendre connaissance: INSTITUT MORE et IFRAP. Regardez sur GOOGLE et vous serez étonné. Mais je crains que vous gardiez vos préjugés.

Laisser un commentaire