Gazole au prix de l’essence d’ici 2022

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

diesel-gazole-pompeEdouard Philippe, s’exprimant devant l’AN, a annoncé mardi que « la convergence entre la fiscalité du gazole et de l’essence serait réalisée « avant la fin de la mandature », en 2022″.

L’art de noyer un couac…

Le 23 juin dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, avait exprimé son souhait d’agir « assez rapidement » pour aligner la fiscalité du gazole, actuellement plus avantageuse, sur celle de l’essence, regrettant qu’une partie des Français aient été « incités pendant des années (…) à acheter des véhicules polluants ».

Mais deux jours plus tard, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner avait affirmé que « rien » n’était « arrêté » et que les ministres de l’Economie et des Comptes publics feraient « des propositions » lorsqu’ils auraient une « photographie précise ».

Du coup, aujourd’hui, le premier ministre annonce…. rien. Car lorsque vous décortiquez « une convergence fiscale » vous ne savez pas si la fiscalité de l’essence va baisser, celle du gazole augmenter ou si les deux vous permettre de converger. Lorsque vous entendez  » d’ici la fin de la mandature en 2022″, vous servez le service minimum. « oui, ce sera fait, mais comment, on ne sait pas et quand, on ne sait pas »……

Lisez aussi:  La CFDT au service de sa Majesté

Sur la forme on noie le poisson, sur le fonds…. Nicolas Hulot prend une claque… Le Président Macron donne des leçons d’écologie au monde entier, mais ne prend pas la décision qui permettrait très facilement de supprimer à échéance de quelques années une source de grave pollution.

Il est temps d’arrêter la folie du gazole

Les véhicules équipés de moteur diesel – aujourd’hui près des deux tiers du parc automobile français – émettent des particules microscopiques qui pénètrent profondément dans le système respiratoire et provoquent des affections respiratoires (bronchiolites, rhynopharyngites, asthme, etc.) et une double surmortalité chez les personnes souffrant de maladies respiratoires et cardiovasculaires, puisqu’elle touche à la fois les personnes atteintes de ces maladies au contact des particules et celles atteintes par d’autres causes.

L’agence Santé publique France estime que la pollution aux particules entraîne 48.000 morts prématurées par an dans le pays, soit 9% de l’ensemble des décès.

Des mesures faciles qui ne sont pas prises

L’alignement des prix des carburants peut en réalité se faire très rapidement, par une baisse et une hausse conjointes des fiscalités. Les propriétaires de voitures diesel en souffriraient, mais ceux qui possèdent des voitures essence en bénéficieraient.

La généralisation de l’E85 dont le prix de vente est actuellement de 60ct serait aussi une excellente mesure pour avantager les moteurs essence.

L’interdiction de vente de véhicules tourisme diesel. Une solution polluante n’est acceptable que dans la mesure où elle n’a pas d’alternative. Le diesel a plusieurs alternatives moins ou pas polluantes. Il n’y a donc aucune raison de continuer à l’utiliser. L’interdiction définitive de vente sur le territoire français de véhicule de tourisme propulsés par des moteurs diesel ne gênerait en rien le taux d’équipement des ménages, réduirait naturellement le nombre de véhicules en circulation.

Lisez aussi:  Santé: le marché protège mieux que la solidarité

Mais pour cela, il faut un minimum de courage politique et ne pas se contenter de faire de la communication basée sur le facteur du plus grand dénominateur commun.

 

Avez vous lu ces articles?

5 comments

  • F.Gacôgne, mâle blanc hétérosexuel , fidèle à sa femme , agnostique orthodoxisant quand même , et de plus de 50 ans ( j'emmerde aussi Delphine Ernotte) dit :

    Tous les grands constructeurs ont suivi PSA en équipant leurs véhicules Diesel (prononcer « Dîseul ») , de filtres à particules . Cela a été un énorme progrès , dont le coût est supporté par l’utilisateur . L’offensive pseudo-écolo , en réalité gauchiste vise à saboter nos constructeurs européens . Ce n’est pas un hasard si l’affaire est partie des EU avec le soi-disant trucage des VW . Comme d’hab’ , on retrouve la traditionnelle alliance entre la CIA et les gauchistes , active depuis 68 …. En attendant j’emmerde Hidalgo , et les autres pétroleuses …Quand ils s’en prendront aux camions et aux autocars , surtout les macron , je verrai à réviser ma position …

    • Pour ma gouverne personnelle je conduis une auto à essence 95E10 et les fenêtres ainsi que la ventilation sont toujours fermées derrière un diesel. Je n ai pas besoin d autre chose que mon nez pour détecter la vraie pollution.

  • La fiscalité avantageuse du gazole a permis à l industrie automobile de la France et de l Allemagne de survivre : l ´ Europe est en flagrant délit de protectionnisme et d écocide . Mais continuons de faire la morale à toute la planète !!!!

  • P’tite note aux commentateurs : Question moteur thermique le diesel est beaucoup moins polluant que ceux à essence qui degagent des composés inodores cancérogènes.
    De plus leur rendement est meilleur, ce qui permet d’economiser le pétrole.
    Avant de s’attaquer aux vehicules des particuliers,pourquoi ne le faisons nous pas aux bateaux qui polluent tout un continent.

    En ecoutant Hulot, personne n’a remarqué l’objectif qui n’est pas de diminuer la pollution mais de changer le mode de proprieté de l’automobile. En attaquant ainsi et en proposant un renouvellement de parc, alors que notre pays n’est pas loin de l’asphyxie economique, ces dictateurs a la pensée unique et tordue veulent que les citoyens deviennent des locataires.
    Car, il y a là un enorme gateau pour ceux qui en seront les proprietaires… alors que le prix des vehicules va flamber et leur cout de construction diminuer d’au moins 50% (modèles electriques).
    Ceux qui attaquent les moteurs diesel sont souvent des frustrés ayant raté leur achat et l’opportunité de les utiliser… qui se regarde dans la glace, le matin ???

  • F.Gacogne , mâle blanc hétérosexuel de plus de 50 ans , et j'emmerde Delphine Ernotte , Anne Hidalgo et autres pétroleuses dit :

    J’ajoute que , depuis qu’on a abandonné le plomb tétraéthyle , et sans doute le fallait-il , on a remplacé cet antidétonant par le benzène . C’est peut-être un excellent antidétonant , mais c’est un carcinogène très dangereux (production de leucémies) . Je sais bien que le pb de la contamination par voie aérienne ne va se faire qu’à la pompe , masi quand même . Et encore , pot catalytique ou pas , il doit bien y avoir un peu de benzène imbrûlé à l’échappement . Ensuite , les politiques , qui n’y comprennent rien (je ne sais plus si c’est Sarkophage ou Hollandouille qui parlait de « particules » de CO2 …le con !! ) , mélangent sciemment ou non la pollution par les particules (carbone ) et celle dûe aux oxydes d’azote , ce qui existe aussi ds les moteurs à essence . Je précise au passage que le CO2 n’est pas une pollution . Le CO2 est un composant naturel de l’atmosphère , extrêmement bénéfique à la croissance de la végétation . Certes , on peut imputer la croissance d’environ 300ppmv à 400 ppmv actuels en 1 siècle , à la combustion atmosphérique de millions et millions de tonnes de produits carbonés fossiles (dont on n’a pas pu prouver l’impact sur le climat, sauf à en faire un dogme ) , mais encore une fois , qu’on s’attaque aux camions , et on verra après . Seulement voilà , ce ne sont pas les automobilistes lambda qui vont barrer les routes . Alors haro sur l’automobiliste lambda . C’est ça le courage des politichiens de mes deux .

Laisser un commentaire