SwissLeaks: Dessange, Gad Elmaleh, Dugarry… La liste des Français concernés

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Swissleaks, un nouvel épisode HSBCDormez tranquilles, il paraît que le fraudeurs se sont dénoncés et ont régularisé…. il paraît….

Fin de l’évasion fiscale… Pour quelques milliers de personnalité du moins. Le Monde et plusieurs médias internationaux ont révélé que la filière suisse de la HSBC a aidé quelque 100 000 clients à dissimuler leur argent dans des paradis fiscaux. Parmi eux, 3000 Français. Qui sont-ils? Des entrepreneurs, des avocats, médecins, artistes, sportifs, dont plusieurs personnalités connues du grand public. « La plupart ont, il est vrai, régularisé entre-temps leur situation fiscale », rappelle Le Monde.

Gad Elmaleh est probablement le plus connu. Selon le quotidien français, l’humoriste disposait d’un compte de 80 000 euros entre 2006 et 2007. Une somme qui paraît dérisoire compte-tenu de sa richesse supposée. Depuis, il aurait régularisé sa situation auprès du fisc français. Ce qui n’empêche pas les internautes de se moquer de l’humoriste, qui apparaît dans une publicité pour une banque « de rêve ».

Christophe Dugarry. L’ex-footballeur et désormais consultant sportif, notamment pour Canal+, a ouvert en 2005 un compte associé à une société offshore doté de plus de 2 millions d’euros, selon les données du « fichier Falciani ».

Jacques Dessange. Le renommé coiffeur et homme d’affaires, possédait un compte crédité jusqu’à 1,6 million d’euros entre 2006 et 2007. Il a régularisé sa situation et a payé une amende en 2012, note Le Monde.

Lisa Azuelos.La réalisatrice de LOL serait également concernée. Son attaché de presse a affirmé que tout était « réglé » maintenant.

Jeanne Moreau. Elle a confirmé avoir eu un compte crédité de « 100 000 euros » environ, mais sa situation a été régularisée, assure-t-elle à Mediapart.

Arlette Ricci. Petite fille et héritière de l’empire Nina Ricci -la maison de couture. Elle a toujours démenti avoir fraudé le fisc, rapporte Le Monde. Son procès doit s’ouvrir le 16 février à Paris, notamment parce qu’elle a refusé de coopérer avec le fisc.

Peter Lindbergh. Photographe de mode, il a déposé quelques centaines de milliers d’euros sur un compte. Sa situation a été régularisée.

Christian Boltanski. Plasticien, photographe, sculpteur, cinéaste. Il disposait d’une compte chez HSBC. Sa situation est également régularisée.

Philippe Lavil. Le chanteur, qui affirme avoir reçu ce compte en héritage il y a « très longtemps », a régularisé sa situation.

Aymeri de Montesquiou. Sénateur UDI du Gers, il a ouverte un compte en 1990 et l’a fermé quatre ans plus tard.

Luc de Nanteuil. Énarque, ex-ambassadeur à l’ONU, auprès de l’Union européenne, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas -1980 et 1990-, il a également présidé le groupe de presse Les Échos de 1991 à 2003. « Il avait un compte qui a été régularisé, ça doit faire 3 ou 4 ans », expliquait sa femme, contactée par Mediapart.

Les Mentzelopoulos. Les propriétaires du domaine viticole Château Margaux, sont en procédure de régularisation avec le fisc.

Les Ouaki. La famille propriétaire de Tati (jusqu’en 2004) a reconnu la fraude et a régularisé sa situation.

Plusieurs protagonistes de l’affaire Elf et de l’Angolagate apparaissent aussi dans les fichiers, rapporte Le Nouvel Obs, dont l’homme d’affaires André Guelfi, André Tarallo, l’ancien patron d’Elf Gabon et Jean-Charles Marchiani, proche de Charles Pasqua.

Source: lexpansion.lexpress.fr

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen
Dans cette liste, il y a quand même quelques noms de grands donneurs de leçon! C’est sûr que lorsqu’on est Français, tenter de ne pas se faire dépouiller par l’Ogre est presque un devoir, au même titre que de tenter de s’évader pour un prisonnier, mais lorsque vos revenus proviennent de l’argent public (élus, producteurs de TV sur le service public, fonctionnaires etc…), il y aurait un minimum de retenue à observer, non?Quant s’ériger en donneur de leçon et en faiseur de morale, un petit peu de décence et de discrétion serait un minimum…Un petit coup d’oeil sur un disgest du dossier Swissleaks

Lisez aussi:  Blanchiment: 300 M€ pour éviter un procès

Avez vous lu ces articles?

2 comments

  • Je résume votre propos en y ajoutant quelques gouttes d’acide sulfurique : Alain Malraux disait du général de Gaulle qu’il avait porté très haut le cadavre de la France, sans le savoir. La France a perdu son honneur en juin 1940, non pas tant d’avoir été vaincue, mais de l’avoir été de cette façon. Une nation qui a perdu son honneur perd ipso facto son âme et ne survit qu’à l’état d’ectoplasme. C’est ce que de Gaulle n’avait pas compris.

    Par conséquent, mettre son argent hors de France, ce n’est pas un droit, c’est un devoir. Payer des impôts à la république française, c’est se faire complice de tous ses vices. Tous ceux qui comme moi ne partagent pas les valeurs putrides de la France républicaine (cette vieille putain moitié morte moitié vivante) ne peuvent ni ne doivent subventionner les asticots qui grouillent dans cette fosse d’aisance.

    Quant à ceux qui, de par leur nature d’asticots, soutiennent ce régime infâme et qui pourtant, planquent leur argent en Suisse, disons que c’est leur affaire… Et j’en rigole. Ce n’est pas avec ce genre de soutien que le cadavre de la France gagnera la guerre civile qui se prépare… que je prépare.

    Il y a tout un pan de la société française auquel je ne reconnais absolument pas le droit à l’existence, au présent, à l’avenir mais aussi au passé. Comme les anciens Egyptiens, nous martèleront les cartouches qui mentionnent son nom (la république française) pour effacer jusqu’au souvenir de cette période odieuse.

Laisser un commentaire