Quelques belles acquisitions de la société Aristophil

Actualité du patrimoine
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

La plus belle collection de manuscrits de ParisLe marché des manuscrit est probablement la niche la plus sûre du marché de l’art.

Deux splendides manuscrits de Napoléon Iier

Le week end dernier, à Fontainebleau, c’est le Musée des lettres et manuscrits qui a emporté l’enchère pour l’acquisition du dernier manuscrit écrit par l’empereur Napoléon 1er avant sa mort sur l’île de Sainte Hélène, le 5 mai 1821. Il s’agissait du lot n° 69, un manuscrit préparatoire de son « Essai sur la fortification de campagne », dicté et annoté par l’Empereur déchu en exil à Sainte-Hélène, et composé de plus de 310 pages illustrées de 44 dessins. Il  provenait des archives du général d’Empire Henri Gatien Bertrand. Le Musée l’a acquis pour la somme de 375 000 euros, « un record mondial » selon la maison de ventes.

Un autre document mis en vente le même jour a aussi été acheté par le Musée des lettres et manuscrits. Il s’agit d’une missive où l’Empereur annonce son intention de détruire le palais du Tsar à Moscou. « Je fais sauter le Kremlin le 22 à 3h du matin » a déclaré Napoléon dans une lettre codée du 20 octobre 1812. Cette lettre (lot n° 65) signée « nap » et adressée à son ministre des relations extérieures Hugues-Bernard Maret.  Adjugée pour 187 500 euros, elle avait été mise à prix à 10 000. La présence de plusieurs russes, bien décidés à laver l’affront de la destruction des tours du Kremlin par le rachat de la missive a rapidement fait monter les enchères. Ce n’est pas cela qui a fait peur à Gérard Lhéritier Président -fondateur du musée. Elle restera finalement à Paris grâce à son acquisition par la société Aristophil et sera prochainement exposée au Musée des lettres et Manuscrits, boulevard Saint-Germain.

Lisez aussi:  Guyane, crise d'enfants gâtés?

Rappelons que les manuscrits bénéficient de la fiscalité des oeuvres d’art.
[tell-a-friend id= »1" title= »Faites suivre »]
[f[form form-6]p>

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Quelques belles acquisitions de la société Aristophil

Laisser un commentaire