Quel fournisseur d’électricité est le moins cher ?

Actualité du patrimoine
The following two tabs change content below.

la concurrence en matière de distribution d'électricité fait rageAprès 10 de libéralisation, les consommateurs français ont pris l’habitude de comparer avant d’acheter. La concurrence en matière énergétique fait rage…

C’est bien à une guerre commerciale que l’on assiste actuellement dans le domaine de l’énergie à l’intention des particuliers. En juillet prochain, cela fera précisément dix ans que la libéralisation a investi ce segment de clientèle. Aujourd’hui, une série de fournisseurs se livrent une bataille sans merci, notamment dans le domaine de l’électricité. Quelles sont les offres les plus attractives? Le comparateur d’offres sur Internet Selectra répond et donne en ce début d’année un inventaire précis des tarifs les plus compétitifs dans l’électricité.

Parmi les poissons pilotes, Selectra met en exergue Direct Energie dont l’offre 100% en ligne baptisée Online, est toujours très bien positionnée avec ses 10% de remise sur le prix du kilowattheure (kWh) hors taxes par rapport aux tarifs réglementés (appliqués par EDF). «Mais le consommateur doit se passer de service client téléphonique et il doit gérer son contrat en ligne», complète Selectra. Une précision qui n’est pas anodine car il y a des consommateurs qui tiennent à pouvoir s’appuyer, le cas échéant, sur un interlocuteur au téléphone.

Les offres en ligne plus compétitives

Engie (ex-GDF Suez) est aussi distingué par Selectra avec son offre Happ-e, 100% en ligne également, et qui propose 8% de remise sur le prix du kWh HT d’électricité par rapport aux tarifs réglementés. Lampiris constitue également une option bon marché selon Selectra, avec une électricité 100% verte garantie 8% moins chère sur le prix du kWh HT que les tarifs réglementés dans le cadre d’une offre à prix fixe pendant 1 an. «Enfin, plusieurs acteurs comme Energies du Santerre, Alterna et EkWateur ne garantissent pas de remise précise et unique pour tous les clients par rapport aux tarifs réglementés mais sont souvent très compétitifs», termine Selectra.

Lisez aussi:  Les sous-marins français coulent en Norvège

Cette offensive commerciale ne doit pas occulter le fait que ces mêmes tarifs réglementés permettent à EDF de rester ultra-majoritaire sur le segment des particuliers avec une part de marché de 86,7% à l’automne 2016 – selon les dernières statistiques. Ce qui n’empêche pas une légère baisse sur un an puisqu’EDF disposait de 89% de part de marché au 30 septembre 2015.

Source: LE FIGARO – Le Figaro Economie – Actualité économique et financière, conseils en gestion de patrimoine

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire