Plus d’un Français sur deux estime la conférence sociale inutile

Brèves d'ailleurs
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Les Français deviennent perspicaces et comprennent l’inutilité d’un dialogue social institutionnalisé

Les Français ont-ils entendu Jean-Claude Mailly? Le leader du syndicat Force ouvrière n’a cessé de pester, depuis le début du quinquennat, contre les grandes conférences sociales durant lesquelles «on s’emmerde», dit-il. En effet, selon l’Ecoscope, baromètre mensuel réalisé par OpinionWay, pour AxysConsultant et Le Figaro, 59% des Français ne jugent «pas utile» le grand raout social organisé lundi par François Hollande.
Dans le détail, les jeunes sont les plus optimistes quant à l’utilité de la grande conférence sociale (50% la jugent utile). Sans surprise, les sympathisants socialistes sont deux tiers à soutenir cet événement cher à François Hollande. Ceux d’extrême gauche, malgré le fait que la CGT boycotte la conférence, sont 51% à la trouver utile. En revanche, plus des deux tiers des sympathisants républicains et FN jugent que ce rendez-vous social ne sert à rien.
La version 2016 de cette conférence qui réunit syndicats et patronat sera toutefois plus courte que les précédentes: elle se déroulera durant une journée, au lieu de deux précédemment. Elle sera aussi marquée, pour la première fois, par l’absence de la CGT, qui a décidé de boycotter l’événement à cause de la réaction du gouvernement à la crise sociale à Air France. De plus, la conférence aurait été un fiasco si les partenaires sociaux n’avaient pas réussi, contre toute attente, à trouver un accord dès vendredi soir pour sauver les retraites complémentaires des cadres et des salariés Agirc et Arrco.
François Hollande doit y tenir un discours à partir de 8h30.
Par ailleurs, le baromètre Ecoscope permet de pointer, selon OpinionWay, qu’«une part non négligeable des Français se montre disposée à des modifications en profondeur du code du travail».

Source: www.lefigaro.fr

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen:
Les Français deviendraient ils plus intelligents que leurs élus et suffisamment perspicaces pour détecter leurs manipulations?
Pour créer les vraies conditions d’un « dialogue social » il faut des organisations représentatives, ce que les syndicats actuels ne sont pas, et discussions intra entreprises ou de branches. Tout le reste est de la poudre aux yeux politicienne qui accouche à chaque fois d’un monstre inutile et coûteux dont le seul effet concret est la destructions d’emplois par l’augmentation du coût de travail. Exemple récent, la mutuelle de groupe obligatoire…..

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire