Mise en garde AMF: Keystone Fund

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

mise ne garde amf keystone fund

La SICAV correspondant au fonds d’investissement alternatif Keystone fund n’est pas autorisée à la vente en France

L’AMF met en garde les investisseurs français à l’égard de « KEYSTONE FUND ». En effet, ce fonds d’investissement alternatif (FIA) luxembourgeois, qui prend la forme d’une SICAV, n’est pas autorisé à la commercialisation en France.

« KEYSTONE FUND » est un fonds d’investissement alternatif (FIA) – Specialized Investment Fund (« SIF ») – luxembourgeois disposant de 2 compartiments : « KEYSTONE REAL ESTATE PLACEMENT » et « KEYS PLACEMENT ».
Ce produit a été proposé à des investisseurs français, particuliers et professionnels, notamment par l’intermédiaire de conseillers en investissements financiers (CIF).

Cependant, cette SICAV n’est pas autorisée à la commercialisation en France, contrairement à ce que la documentation commerciale affiche. En effet, la SICAV Luxembourgeoise « KEYSTONE FUND » ne remplit pas à ce jour les conditions pour pouvoir bénéficier du passeport européen et ainsi être commercialisée auprès d’investisseurs professionnels en France. Par ailleurs, elle ne peut en aucun cas être commercialisée auprès d’investisseurs non professionnels.

Lisez aussi:  Prêter ne signifie pas faire un cadeau

En outre, l’AMF attire l’attention des investisseurs sur le fait que les documents de présentation du produit « KEYSTONE FUND » et de ses 2 compartiments, qui servent de support à leur commercialisation, comportent des informations non claires ou trompeuses.

L’AMF rappelle enfin aux investisseurs et aux acteurs impliqués dans la commercialisation, d’appliquer avant tout projet de placement les conseils de vigilance suivants :

  • aucun discours commercial ne doit faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé ;
  • obtenez un socle minimal d’informations sur les sociétés ou intermédiaires qui vous proposent le produit (identité sociale, pays d’établissement, responsabilité civile, règles d’organisation, etc.) ;
  • n’investissez que dans ce que vous comprenez ;
  • posez-vous la question de savoir comment est réalisée la valorisation du produit proposé (prix d’achat ou prix de vente), renseignez-vous précisément sur les modalités de revente du produit et les délais liés, notamment dans le cas où le produit investit sur une classe d’actifs peu liquide.

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire