Les professionnels de santé pris au piège de leurs petits arrangements

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

dentiste-marocLa libre concurrence ne peut se concevoir qu’accompagnée de la liberté d’exercer et de la vérité des prix…

Depuis des décennies, les professionnels de santé français s’accommodent très bien d’un système pervers qui fausse complètement la réalité du coût de la santé et de la perception que les Français en ont. De petits arrangements en accords a minima, voici que les dentistes ont accepté de voir le coût de leurs soins sous évalués (soins pris en charge par la sécu) en échange d’un monopole sur les prothèses (non remboursées par la sécu) leur permettant de se « rattraper ». Les uns et les autres s’y retrouvaient, la sécu dont la charge de remboursement était sous évaluée, les dentistes dont le chiffre d’affaire global était peu ou prou équivalent.

Tout à coup, voici que le gouvernement semble découvrir, dans les secteurs qui ne risquent pas de lui « coûter » en termes électoraux, les vertus de la concurrence. Il s’en prend alors aux professions réglementées libérales, laissant probablement celles qui touchent la la sphère étatique à ses successeurs… Mais voilà, le statu quo ante est rompu et qui dit concurrence dit liberté. Liberté des prix, liberté d’installation, liberté d’exercice et ça, ça risque en fait de coûter relativement cher à la collectivité. Sauf si, par la même occasion, on en profité pour revoir le système de santé français, mais là, on va toucher le sacro saint principe de la « parité » et de ses profiteurs, de l’efficacité de gestion et du périmètre d’intervention de la sécurité sociale, autant de sujets qui risquent alors de « mettre en péril la paix sociale », c’est à dire de toucher l’électorat socialiste…..

Lisez aussi:  Prêter ne signifie pas faire un cadeau

 

 

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Les professionnels de santé pris au piège de leurs petits arrangements

Laisser un commentaire