Les Chinois investissent le marché de l’imprimante 3D

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

les Chnois construisent des maisons avec des imprimantes 3DLes imprimantes 3D sont la révolution des toutes prochaines années. Cette révolution se fera sans la France

Il y a un peu plus d’un an, WinSun, une entreprise chinoise, avait construit des maisons en se servant d’une imprimante 3D. Depuis, elle est passée à la vitesse supérieure et a utilisé la même technique pour bâtir un immeuble de quatre étages et une imposante villa.
L’imprimante 3D, qui mesure 6,6 mètres de haut pour 10 mètres de large et 40 mètres de long, fabrique les pièces dans l’usine de l’entreprise. Celles-ci sont ensuite assemblées sur le site autour de renforts en acier tout en laissant un espace pour l’isolation, le tout pour se conformer aux normes de construction en vigueur dans le pays.
Le matériau utilisé pour imprimer ces éléments est conçu à partir d’un mélange de ciment et de déchets de construction (sable, verre, béton), précise l’entreprise sur son site Web. « Ils sont montés couche par couche à la manière d’un pâtissier montant un gâteau », comme le montre la vidéo ci-dessous.

Lisez aussi:  PIB chinois: l'objectif sera atteint

D’après WinSun, ce procédé permet de recycler de 30 à 60 % des déchets issus de l’industrie de la construction, fait baisser les coûts de production de 50 à 70 % et de main d’œuvre de 50 à 80 %. Sans oublier le bénéfice environnemental.
Prochaine étape pour l’entreprise : appliquer sa technologie à des gratte-ciels et des ponts !
Source: www.01net.com

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen

Les imprimantes 3D sont la révolution des dix ans qui viennent. C’est la première étape vers le grand mythe de la transmutation. Imaginez qu’il vous manque une pièce pour réparer un appareil ménager. L’année prochaine ou dans deux ans, vous achèterez un fichier informatique et vous imprimerez chez vous, en 3D, la pièce, exactement comme aujourd’hui vous imprimez du papier. Il en sera de même pour un grand nombre de pièces de rechange automobile. Un test réussi a eu lieu il y a peu avec la station orbitale. Plus besoin d’attendre le prochain vol, ils ont fabriqué sur place la pièce nécessaire.

Cette révolution va bouleverser le marché des transport, le marché des droits, aussi, car vous ne vendrez plus une pièce, mais un savoir faire que chacun exploitera chez soi. Cela va bouleverser aussi la pérennité des appareils car il ne sera plus question de stocker des pièces pendant des dizaines d’années (prétexte à l’obsolescence de bien de nos appareils), il suffira de conserver des fichiers informatiques.

 

Sur ce marché extraordinaire qui va révolutionner le monde et exploser encore plus vite que ne le fit l’informatique domestique, vous connaissez beaucoup d’acteurs français, vous? Nos grand manitou de l’investissement d’Etat sont bien plus préoccupés par la nationalisation des haut fourneaux que par la mise en place d’un pôle de développement autour du concept d’imprimante D.

Lisez aussi:  PIB chinois: l'objectif sera atteint

 

Dommage, nous avons le savoir faire, il ne manque juste qu’un petit peu de lucidité et d’investissement… De l’intelligence, quoi!

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Les Chinois investissent le marché de l’imprimante 3D

Laisser un commentaire