Le Livret A aimé des Français

Actualité du patrimoine
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

lelivret A sert de compte rémunéréLe livret A redevient un élément essentiel de la gestion quotidienne des Français

Le Livret A a démarré 2017 sur les chapeaux de roue, les dépôts ayant dépassé les retraits à hauteur de 2,89 milliards d’euros en janvier, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts. A titre de comparaison, il avait fini janvier 2016 sur une décollecte nette de 810 millions d’euros.

Après avoir terminé 2014 et 2015 dans le rouge, le Livret A avait achevé 2016 sur une collecte nette de 1,75 milliard d’euros.

Une sorte de compte rémunéré

Depuis un an, le livret A a retrouvé les faveurs des épargnants, malgré une rémunération de 0,75% qui se situe à son plus bas niveau historique. Outre que dans un contexte de taux bas et d’inflation faible, ce livret se révèle actuellement attractif, il correspond à une problématique conjoncturelle des ménages français. En effet, le livret A ne correspond pas à une épargne de long terme ou de projet, mais à une sorte de réserve directement utilisable en cas de besoin, voire, à une sorte de compte courant rémunéré sur lequel et à partir duquel, avec la gestion en ligne des comptes, on peut opérer des virements en fonction des besoins. Ajoutez à cela que les intérêts qu’il génère ne sont pas imposables et vous avez les ressorts qui font son apparent succès.

Lisez aussi:  Whirlpool Amiens et ses 600 emplois menacés, enjeu des élections

Pour sa part, le Livret de développement durable a enregistré une collecte nette de 380 millions d’euros en janvier.

Au total, 364,2 milliards d’euros étaient placés fin janvier sur ces deux livrets. En théorie, les fonds placés sur ces livrets servent à financer le logement social et les petites et moyennes entreprises….

Source: Challenges en temps réel : Économie

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire