Stuart lève 22 M€, La Poste s’invite au tour de table

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

geopost-logoUne start up française lance le concept de la livraison le jour même. La Poste préfère investir que de développer en interne…

Stuart, une entreprise française qui développe un service de livraison, a levé 22 millions d’euros. Il s’agit d’un service de «livraison le même jour».

Fin octobre, GeoPost, une des filiales de La Poste, avait annoncé une prise de participation dans la start-up française. Lors de la publication de ses résultats semestriels, le groupe La Poste indiquait dans son document «une prise de participation de 22% dans Stuart en France (…) pour 10 millions d’euros», réalisée via GeoPost.

La livraison le jour même est l’avenir prochain de la messagerie. Que ce soit par drones ou par d’autres moyens, il apparaît que tous les acteurs du secteur planchent actuellement sur le sujet. La Poste, plutôt que de développer en interne une usine à gaz qui risque de ne pas être compétitive, préfère investir dans une (ou plusieurs) start up du secteur, quitte à la réintégrer dans le groupe lorsque le marché sera mûr. C’est de saine gestion.

Peu d’informations sont encore disponibles sur Stuart. Sur leur page LinkedIn qu’ils se croient obligés de rédiger en anglais, les initiateurs du projet Stuart se présentent comme plateforme et application de logistique urbaine à la demande.

La société précise également que son siège social est basé à Barcelone, d’où elle exerce ses activités pour les villes où elle souhaite proposer ses services : Paris, Bruxelles, Londres et Berlin. Derrière Stuart, on retrouve Dominique Leca, cofondateur de Sparrow, racheté par Google en 2012, Clément Benoit, cofondateur de Resto-In et Benjamin Chemla, fondateur de CityCake et ancien de Resto-In.

Par le passé, Jean-David Blanc, cofondateur d’Allocine, Jacques-Antoine Granjon, PDG de vente-privee.com, et Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister-Rakuten aurait investi 1,5 million d’euros dans Stuart.

Source: www.frenchweb.fr

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire