HSBC visée par des hackers « justiciers »

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Une cyber-attaque plus gênante pour les usagers que pour la banque elle-même

La banque britannique HSBC a reconnu, aujourd’hui vendredi 19 octobre, que des cyber-attaques de « grande envergure » avaient perturbé ses services en ligne dans le monde entier sans toutefois affecter les données privées de ses clients.
Ces « attaques par déni de service de grande envergure » ont eu lieu pendant la journée d’hier, jeudi 18 octobre. la banque affirme que ces attaques « n’ont affecté aucune donnée clientèle mais ont empêché les clients d’utiliser les services en ligne de HSBC, y compris les services bancaires » et qu’elle a désormais pris les mesures idoines et qu’elle est « à pied d’oeuvre pour rétablir le service « .
HSBC n’a pas avancé d’hypothèse quant à l’origine de ces attaques mais la banque est dans le collimateur du mouvement « anticapitaliste »  « Occupy » (groupuscule d’activistes né après le mouvement d’occupation de Wall Street).
HSBC est par ailleurs soupçonnée par la justice américaine d’être mêlée au blanchiment d’argent sale pour des cartels de drogue mexicains et d’avoir transféré de l’argent via sa filiale aux Etats-Unis pour des régimes auxquels Washington a imposé des sanctions comme l’Iran, le Soudan et la Corée du nord. Autant de raisons qui peuvent donner prétexte à certains cyber délinquants pour se croire en droit de jouer les Zorros redresseurs de torts.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire