Bercy: Les nouveaux locataires

Ce qui se prépare...
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Le Maire et Darmanin, nouveaux pensionnaires de BercyLes deux nouveaux locataires de Bercy, Bruno Le Maire et Gérard Darmanin, sont issus des rangs du parti Les Républicains. Ils se sont distingués en trahissant F. Fillon. Bercy se nomme désormais « les 30 deniers »

Si les grands ministères régaliens (l’Intérieur, les Affaires étrangères, la Défense, la Justice, etc.) échoient à des personnalités de gauche et du centre gauche, les ministères dits « techniques » (l’Economie, le Budget (ce qu’on appelle « Bercy » du nom du ministère), le Travail, la Santé, la Transition écologique, etc.) reviennent à des gens issus de la droite ou du centre droit. L’idéologie à gauche, le pragmatisme à droite, rien de très étonnant dans tout cela.

Bruno Le Maire à l’Economie

Décidément, les primaires ne veulent vraiment rien dire, tant le monde politique fait fi des opinions exprimées par le peuple.

Après Valls qui avait à peine réuni 150 000 voix aux primaires de gauche de 2012 et qui s’est retrouvé à Matignon (avant d’être à nouveau désavoué par le peuple aux primaires de 2017), nous avons Bruno Le Maire à qui moins de 2.5% des électeurs de droite avaient accordé leur confiance et qui se retrouve à la tête de Bercy!!! Vous n’en voulez pas? Vous les aurez quand même!

Ce grand perdant des primaire (la presse parlait de « piquette ») tient désormais les rênes de l’économie, des finances, de l’industrie, des services et de la fiscalité. Prix de sa trahison à l’égard de François Fillon.

Lisez aussi:  Les Jeux Olympiques à Paris, êtes vous d'accord?

Âgé de 48 ans, Bruno Le Maire n’en est pas à sa première expérience ministérielle. Ce n’est pas à proprement parlé un nouveau venu « issu de la société civile »… C’est au contraire un pur produit de la fabrique des élites politiques françaises: normalien, agrégé de lettres modernes, passé ensuite par Sciences Po et l’ENA…

baroin et le maire, une vieille histoireLors du septennat de Nicolas Sarkozy, il a été secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, entre 2008 et 2009, puis ministre de l’Agriculture de 2009 à 2012. Le loup aux dents qui rayent le parquet avait déjà brigué Bercy, en 2011, lors de la succession de Christine Lagarde…. Il s’était fait souffler la place par? François Baroin! Tiens tiens, comme on se retrouve…

Dans son programme de candidat à la primaire de la droite, Bruno Le Maire s’était prononcé pour une baisse de la CSG à 6% et une suppression de l’ISF. Concernant la fiscalité sur l’épargne, il avait pris position pour une flat tax à 25% sur les placements à revenus fixes, et pour le statu quo sur l’assurance-vie… Mais bien évidemment, cela ne veut rien dire et nous verrons dans les jours qui viennent quels sont ses projets…

Gérard Darmanin aux « Comptes publics »

A la place du secrétariat d’Etat dirigé depuis avril 2014 par Christian Eckert, le sarkozyste Gérald Darmanin récupère un ministère à part entière, celui de « l’Action et des Comptes publics », au périmètre beaucoup plus large que son prédécesseur.

Il pilotera ainsi depuis Bercy le budget de l’Etat et les comptes de la Sécu, ainsi que la fonction publique et la réforme de l’Etat. Une redéfinition du périmètre ministériel qui semble judicieuse car elle permet au titulaire du poste d’avoir la mainmise sur l’ensemble des comptes publics. C’est plutôt bien vu.

Agé de 34 ans, Gérald Darmanin est un des trois benjamins du nouveau gouvernement, avec les secrétaires d’Etat Marlène Schiappa (34 ans également) et Mounir Mahjoubi (33 ans).

Ancien député du Nord (2012-2016), maire de Tourcoing, ce proche de Xavier Bertrand a été porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2014 pour la présidence de l’UMP. Lui aussi avait tiré dans le dos du candidat de la droite, François Fillon, en pleine campagne. Bercy risque de se voir bientôt affublé du sobriquet de « 30 deniers », puisque donné en paiement de la trahison!

Lisez aussi:  Les Jeux Olympiques à Paris, êtes vous d'accord?

Si nous savons que Gérald Darmanin se revendique « gaulliste social » (sic) et qu’il est un des rares députés à avoir eu le courage de s’élever contre le « mariage pour tous » à l’Assemblée Nationale, nous ne savons rien, en revanche, sur ses opinions concernant la dette publique. Cela lui évitera d’avoir à se dédire…

Pour ceux à qui une nomination aurait échappé, voici la liste des ministres et secrétaires d’Etat:

Edouard Philippe, 1ier ministre, chef du gouvernement

  • Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur
  • Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire
  • François Bayrou, ministre d’État, garde des Sceaux, ministre de la Justice
  • Sylvie Goulard, ministre des Armées
  • Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires
  • Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
  • Françoise Nyssen, ministre de la Culture
  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie
  • Muriel Pénicaud, ministre du Travail
  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale
  • Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics
  • Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • Annick Girardin, ministre des Outre-mer
  • Laura Flessel, ministre des Sports
  • Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports
  • Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes
  • Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement
  • Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes
  • Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du Numérique

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire