One Response to “Gaz: Retour des tarifs imposés”

  1. Helios dit :

    Je n’aime pas les arguments de l’Anode repris dans cet article.

    Il est des conditions de vie en collectivité civilisée – et pas dans la jungle – qui assurent une vie descente a tout un chacun. L’acces a l’eau, l’energie en particulier font partie de ce qui doit etre regulé car necessaire, mais surtout d’essence collective, comme l’air qu’on respire. Demain les entreprises vendront cet air et se plaindront d’un manque de concurrence !

    Personne ne conteste la juste remuneration des acteurs economiques.

    Mais la juste remuneration ne veut pas dire la predation. Actuellement les fournisseurs de gaz ont perdu de vue qu’ils sont l’emanation des societés humaines et doivent defendre une alimentation en energie correspondant a la necessité, aux prix les plus optimum possible pour les consommateurs.

    Puisqu’ils ne peuvent le faire de maniere volontaire, l’etat dont c’est le role, se charge de la regulation.

    Si les conditions economiques ne leur conviennent pas, ils peuvent abandonner l’activité, c’est la loi du marché qu’ils reclament!
    Je constate qu’en d’autres lieux de la planete on ne leur demande pas leur avis et ils continuent de fournir du gaz a des tarifs considerablement moindre. En ces lieux, l’indexation sur le petrole n’existe pas, ils devraient se mefier cela reste une anomalie susceptible de disparaitre au benefice de tous les consommateurs.

    Encore une fois, les entreprises qui cherchent, extraient, traitent ou distribuent le gaz ne sont pas des banques et doivent ajuster leur marge en consequence. Elle ne sont ps là non plus pour acheter des chaines d’hotels ou autres domaines qui au passage fausse la concurrence par la fusion des couts avec d’autres activites.

    A oublier que vivre dans des ensembles economiques structures et regulés entraine certaines responsabilités et limitations, on pourrait leur expliquer que cesser cette organisation et protection, ils devraient alors conquerir les territoires, defendre leurs usines et se battre pour vendre, armes au pied… car si les methaniers circulent sur une mer sans pirate et les champs de gaz n’ont pas besoins de char d’assaut, et que les clients ne viennent pas avec un Kalach devaliser le stock c’est grace a la regulation des etats dont ils profitent.

    Ce soir, puisque la fin du monde n’a pas eu lieu, que Bruce Willis n’a pas eu besoin de nous sauver, et que se presentera l’année nouvelle, Je vous souhaite a tous une bonne et heureuse année 2013, en esperant que la boulimie fiscale se calme et que vos activités se developpent selon vos souhaits.

Leave a Reply