Dispositif PME conservé? Oui, dans la limite des 10 000€!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller auprès de chefs d'entreprises. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Annonces, carottes et journalistes complaisants. Est ce vraiment cela une authentique politique favorable aux entreprises?

François Hollande a surpris son monde vendredi, lors d’un forum de chefs d’entreprises au cours duquel il était invité à remettre le Prix de « l’Audace Créatrice » à la société Hologram Industries. Dans son discours, le Président de la République a annoncé que « tous les dispositifs qui existent aujourd’hui en faveur de l’investissement dans les PME seront maintenus durant le quinquennat« . Instantanément, tous nos commentateurs se sont écriés qui au miracle, qui à la révélation, affirmant que le bon sens, le pragmatisme, la prise de conscience des réalités économiques avaient enfin touché notre « normal » Président. Ainsi avez vous pu lire dans votre quotidien préféré (quel qu’il soit, puisque tous ont repris cette information) que l’ISF-PME qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 50 % (initialement 75 %) sur son ISF pour la part investie au capital d’une PME de moins de cinq ans était maintenu, de même que le dispositif Madelin, qui offre lui  une réduction d’impôt sur le revenu de 25 % étaient sauvés.

De même, nos éternels optimistes, toujours prompts à s’emballer, ont sauté sur une phrase du Président à cette même manifestation « Peut-être sera-t-il choisi le cadre du PEA, pour les PME, de façon à ce qu’un cadre fiscal puisse être approprié » pour extrapoler et imaginer que le plafond du PEA-PME (réellement à l’étude) puisse être augmenté à 200 000 ou 300 000€ (contre 132 000 dans le PEA actuel). Sans vouloir jouer en permanence les rabat-joies, je me permettrai de rappeler à tout ce petit monde que toutes ces exonérations d’impôts seront comptabilisées, dans l’état actuel du projet gouvernemental, dans le plafond des 10 000€ de « niche fiscale » autorisés par foyer fiscal et par an…. Voilà voilà, ça calme déjà sérieusement les passions….

De toute évidence, il s’agit plus d’effets d’annonces visant à contre carrer les déplorables mesures prises à l’encontre des petites et très petites entreprises depuis le début de ce mandat que d’une véritable politique de relance de l’activité des PME/TPE. En fait, notre Président n’a pas compris, mais comment le pourrait il, ni lui ni aucun de ses ministres n’a jamais connu une entreprise, que ce dont les créateurs d’entreprises, les innovateurs ont besoin, ce ne sont pas des niches fiscales, des avantages, des réductions, une collecte étatisée des capitaux et encore moins une banque publique d’investissement. Ce dont ils ont besoin, c’est de liberté. Ce dont ils ont besoin, c’est de moins de contrainte administrative, de moins de prélèvements obligatoires, de moins de réglementation. Ce dont ils ont besoin, c’est de plus de considération, de plus de reconnaissance et non d’être balancés à la vindicte populaire comme des malfrats qui auraient volé le petit supplément de niveau de vie que réussit à acquérir la minorité d’entre eux sortie triomphante du parcours semé d’embûches de la création.

Pas de pseudo cadeaux fiscaux (qui au terme seront de toute manière payés et toujours par les mêmes), pas de blabla, de la liberté et de l’amour….. Vous verrez, ça fonctionnera beaucoup mieux!

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Dispositif PME conservé? Oui, dans la limite des 10 000€!

Laisser un commentaire