Crédit agricole cède sa participation dans la septième banque belge, « Crelan »

Brèves d'ailleurs
The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

La banque française Crédit Agricole et deux de ses caisses régionales cèdent les 50% qu’elles détiennent dans le groupe Crelan, septième banque de Belgique, afin de « reconstituer une partie de leurs fonds propres »…..

« Crédit Agricole Nord de France, Crédit Agricole Nord-Est et Crédit Agricole S.A. ont conclu un accord en vue de la cession de leur participation de 50% de Crelan SA aux Caisses coopératives belges en juin 2015« , a indiqué le groupe Crédit Agricole mardi dans un communiqué.

Crelan sera 100% Belge

Via cette opération, Crelan, fruit du mariage en 2011 entre le Crédit Agricole belge et Centea, va donc être à 100% une banque belge. En outre, « les plus de 260.000 coopérateurs seront les seuls propriétaires de la banque« , a commenté à l’AFP Luc Versele, l’administrateur délégué de l’entreprise belge.

Une transaction à 350 ou 400 millions d’euros ?

Le groupe bancaire représente plus de 19 milliards d’euros de dépôts, selon la presse belge, et compte actuellement 3.500 collaborateurs et plus d’1,2 million de clients. Avec ses filiales Crelan Insurance, Europabank et Keytrade, une banque en ligne, le groupe aurait une valeur de 700 à 800 millions d’euros, selon le quotidien belge L’Echo, qui avait évoqué en début d’année cette opération.

Lisez aussi:  Morgan Stanley 4° trimestre 2016

Notons que le montant de la cession n’a pas été précisé. Mais lorsque le quotidien belge avait évoqué la transaction, il l’estimait alors à quelque 350-400 millions d’euros.

Commentaire de Thibault Doidy de Kerguelen:

Le Crédit Agricole, dont Jean Pierre Chevalier rappelle régulièrement dans nos colonnes l’exposition et la fragilité, est obligé de racler les fonds de tiroirs pour tenter de reconstituer un semblant de fonds propres.

Lu sur: www.latribune.fr

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire