Bank of America améliore son ratio

The following two tabs change content below.
Jean-Pierre Chevallier est économiste. Ancien professeur d’économie à l’université de Nice, il est spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant. Il se définie lui-même comme "Business économiste monétariste béhavioriste Analyste financier indépendant, contrarian...

Derniers articles parJean Pierre Chevallier (voir tous)

Certaines banques montrent une volonté de renforcer les fondamentaux

En prenant en considération les écarts d’acquisition qui se montent encore à près de 70 milliards de dollars, Bank Of America reste dans les meilleures places du classement des banques systémiques mondiales à risque systémique avec un leverage réel de 13,27 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 7,5 % encore en légère amélioration par rapport aux trimestres précédents,

Document 1 :

Bank of America 2012 Q3 2012 Q4 2013 Q1 2013 Q2 2013 Q3
1 Assets 2 166,16 2 209,97 2 174,82 2 123,32 2 126,65
2 Equity 219,838 236,956 237,293 231,032 232,282
3 Preferred st 18,768 18,768 18,78 14,241 13,315
4 Goodwill 69,976 69,976 69,93 69,93 69,891
5 Tangible eq 131,094 148,212 148,583 146,861 149,076
6 Liabilities 2 035,07 2 061,76 2 026,24 1 976,46 1 977,58
7 Leverage (µ) 15,5 13,9 13,64 13,46 13,27
8 Tier 1 (%) 6,4 7,2 7,3 7,4 7,5

Sommes en milliards de dollars.

 

Document 2 :

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 44,3 milliards de dollars pour que Bank Of America respecte les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan.

Document 3 :

L’amélioration du leverage montre que les dirigeants cherchent prioritairement à renforcer les fondamentaux de la banque tout en restaurant des bénéfices normaux, ce qui est parfait.

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



partRFB_famille2.gif
Lisez aussi:  Téléphone mobile: Augmentation des coûts

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire