Baisse des dépenses publiques

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Edouard Philippe promet la baisse des dépenses publiquesLe Premier ministre s’est engagé devant l’AN à la baisse des dépenses publiques de trois points de PIB et de la pression fiscale d’un point de PIB au cours du quinquennat

Un constat vieux comme…. Fillon!

« Il y a une addiction française à la dépense publique. Comme toute addiction, elle ne règle rien du problème qu’elle est censée soulager. Et comme toute addiction, elle nécessitera de la volonté et du courage pour s’en désintoxiquer », a déclaré Edouard Philippe lors de son discours de politique générale. « Nous dansons sur un volcan qui gronde de plus en plus fort », a ajouté le chef du gouvernement, rappelant que la France dépensait chaque année 42 milliards d’euros pour rembourser les intérêts de sa dette.

La France ne peut « demeurer à la fois la championne de la dépense publique et des impôts », a affirmé M. Philippe, disant ne pas vouloir laisser le pays « à la merci des marchés financiers ». Une vérité qui n’était pas toujours bonne à dire il y a encore peu…

En 2016, la dépense publique a représenté 56,4% du PIB en France. Les prélèvements obligatoires se sont quant à eux élevés à 44,4% du PIB.

Lisez aussi:  Carte bancaire, défendre le système français

Pour l’instant, des affirmations… méthode Coué ou préparation psychologique?

Le Premier ministre s’est engagé à « faire baisser la dépense publique de trois points de PIB sur cinq ans », ajoutant que la France ne « dépenserait pas plus en 2018 qu’en 2017 ». En parallèle, il a promis de « baisser la pression fiscale d’un point de PIB en cinq ans », soit une baisse de prélèvements obligatoires de 20 milliards d’euros sur l’ensemble du quinquennat.

Pas d’exposé des moyens, pas d’exposé des méthodes. Poudre aux yeux? Méthode Coué? Discours visant à rassurer Bruxelles ( surement pas suffisant après le nombre de fois où la France a menti…)? L’avenir nous le dira.

Source: Actualité économique sur cbanque.com

Avez vous lu ces articles?

One thought on “Baisse des dépenses publiques

Laisser un commentaire