Augmentation des taxes sur les cigares et cigarillos…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

cigarette_imgscan-contrepointsMême quand le gouvernement ne veut pas, les socialistes votent des augmentations de taxes!

Les députés ont décidé aujourd’hui jeudi, contre l’avis du gouvernement, d’aligner les taxes sur les cigares et cigarillos sur celles appliquées aux cigarettes, dans le cadre de la discussion du projet de budget de la Sécurité sociale. Porté par l’ancien ministre, Madame Michèle Delaunay (PS) et co-signé par des socialistes et des écologistes, un amendement visant ainsi à augmenter les droits de consommation des cigares et cigarillos a été voté malgré l’avis défavorable du secrétaire d’Etat au Budget.

Se positionnant sur le terrain de la raison, Christian Eckert a tenté d’argumenter que « La France est le pays d’Europe continentale qui pratique les tarifs les plus chers » et les produits visés, cigares et cigarillos, ne représentent que « 2% du marché en volume », assurant, avec juste raison, qu’« augmenter la fiscalité fait augmenter les achats illégaux ».

Mme Delaunay, dans une posture de bien-pensance,  a affirmé que « la nocivité (des différents produits du tabac) est exactement la même » et plaidé pour « des mesures d’urgence » car « le tabac est aujourd’hui dans le monde la première cause de décès ». Nous verrons quelle sera sa position sur les salles de shoot.

Lisez aussi:  Taxe sur les dividendes : Moscovici intervient

Dans un autre amendement, la madone de la vie saine, élue de Gironde, proposait de fixer le prix des produits du tabac en fonction du coût sanitaire et social réel lié à leur consommation. Certes, cet amendement a été repoussé, mais preuve que la démagogie touche facilement nos élus, il a été déclaré intéressant par l’UDI, a été voté par un député UMP et a eu le soutien des écologistes et d’une partie des socialistes. Dans son intervention, M. Eckert, tout en estimant les arguments « pertinents », a jugé que cette proposition allait « trop vite et trop loin », risquant de faire tripler le prix du paquet de cigarettes, à 20-22 euros. Les achats transfrontaliers ou de produits de contrebande pourraient alors augmenter. Personne n’a fait remarquer que ce principe était parfaitement stupide car d’une part le calcul exact et l’imputation des pathologies au tabac sont quasiment impossibles à faire et que d’autre part ce mécanisme ferait que moins il y aurait d’achat en France et plus le prix du tabac augmenterait (a contrario, plus il y aurait de vente, moins le tabac serait cher….)

Au détour de la discussion, nous avons appris que le gouvernement socialiste avait ses limites dans la notion de libre circulation des biens au sein de l’UE. En effet, a déclarer M. Eckert, « Prochainement, le gouvernement proposera un panel de mesures pour lutter contre les achats (de tabac) sur internet ». Combien vous pariez que d’ici peu nous verrons dans nos villes, comme en Italie, de jeunes ROuMains, qui eux, peuvent circuler librement, nous proposer aux feux rouges des cigarettes qui, elles n’auront pas le droit de circuler?

Avez vous lu ces articles?

2 comments

Laisser un commentaire