Adieu France!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

famille lerch-thuillierVoici la lettre ouverte qu’une mère de famille « é »migrante nous envoie….

Géraldine Lerch Thuillier est mère de famille. Elle et sont mari « saturent » de la France, de sa lourdeur, de son acharnement à rabaisser constamment ceux qui veulent avancer, progresser et faire progresser.

Cette lettre est un hymne au refus du collectivisme et de l’égalitarisme. Elle devrait être lue à la tribune de l’Assemblée Nationale. Est ce qu’un de nos députés lecteurs de MVMA aura le cran de le faire?


« C’est décidé nous partons.
Dans 32 jours, nous quitterons le sol français et nos pas irons fouler le sol Canadien. Nous nous installons à Montréal.
Nous, mais qui sommes nous?
Une famille française, classique. Un papa, Jérôme, une maman, Géraldine et quatre enfants, Arthur, Timothé, Zoé et Camille, tous nés du même père et de la même mère!
Original et rare, non?

Alors oui, nous te quittons, pour une durée indéterminée. Rien n’est jamais définitif chez nous!
Tu veux savoir pourquoi?
Alors pas à cause de la crise, pas non plus à cause de notre Président, ce serait trop facile de n’accuser qu’un seul homme. Il est juste Président, c’est un homme bien réel qui fait des choix, bons ou mauvais peu importe! Il n’est pas le génie d’Aladin non plus!

Notre décision de partir est encore plus forte aujourd’hui qu’hier!
Mon mari et moi avons quitté Paris pour la Provence il y a plus de dix ans pour y créer une maison d’hôtes. Nous avions quatre chambres au départ et comme nous sommes des entrepreneurs dans l’âme, des constructeurs (oui nous avions déjà trois maisons achetées et rénovées à notre actif), des passionnées d’archi, on s’ennuyait un peu… Un matin de 2009, Jérôme a eu une idée de génie : » et si on créait une Cabane de luxe, un modèle unique en France avec un spa personnel » (cela n’existait pas encore, nous avons été la première Cabane spa en chambre d’hôtes). En à peine 3 mois la Cabane était prête et elle accueillait ses premiers hôtes à la nuitée. Ce fut un succès incroyable à tel point qu’il y a un « me to » à Bézier créé par un de nos hôtes!! Eh oui, plus de cent milles euros de chiffres d’affaires par an pour un investissement à cent cinquante mille euros…! Ça fait des envieux…

La Cabane, commandée, pas encore installée, apparaissait tout juste sur notre site internet qu’un voisin zélé et jaloux déposa plainte contre nous! Un administré à la mairie de Beaumes de Venise nous avait expliqué que nous étions chez nous et que nous faisions bien ce que l’on voulait…! En plus pour une structure démontable nous pensions naïvement que la législation n’était pas la même, cela avait été appuyé par notre constructeur et donc pas besoin de permis.
La Mairie s’est immédiatement saisie du dossier et s’est portée partie civile contre nous, notre Cabane!! Nous sommes d’horribles Parisiens, que voulez vous??
Après plusieurs années de batailles, deux procès, nous avons perdu en appel! Le juge estimant que nous en faisions un profit personnel!! Quelle étrange façon de voir la réussite professionnelle. Cette Cabane nous permettait d’embaucher 2 salariés et donc de faire vivre deux familles…

Eh oui, avec cette magnifique Cabane nous étions passés de deux cent mille euros de CA par an à plus de trois cent mille euros de CA par an!! Il fallait nous punir pour cette réussite insupportable…
La condamnation fut lourde, une amende de 50 000€, la démolition immédiate et 50€ d’astreinte par jour en cas de non démolition avec la menace que la préfecture du Vaucluse débarque à tout moment pour aplatir notre magnifique Cabane. Aujourd’hui notre Cabane est démontée et nous l’avons offerte à un jeune couple adorable qui l’a transformera en habitation principale. Ils lui donneront une seconde vie…

Nous sommes des personnes positives et battantes, nous n’avons pas perdu notre hargne et notre envie de construire et de développer, nous avons donc, après avoir construit la Cabane, acheté en 2011 une très vieille maison sur les anciens remparts de Beaumes de Venise et nous y avons créée une deuxième maison d’hôtes. Elle fut inaugurée après un an de travaux. Nous n’avons pas le droit de la déclarer « chambres d’hôtes » car nous n’y habitons pas. Cette belle maison est donc un « meublé de tourisme professionnelle ». Avec elle nous en sommes à deux cent mille euros de CA en plus par an! Et bien là encore, nous avons subi la foudre et la jalousie de certains habitants de notre adorable village provençal!!
Nous sommes maintenant accusés de concurrence déloyale car nous osons communiquer avec le terme « maison d’hôtes »!! Légalement rien ne nous l’interdit. Nous l’avions vérifié auprès d’un avocat fiscaliste. Mais la DGCCRF a vu rouge suite à la plainte déposée!!
Là encore notre société embauche 2 personnes en plus…!

Toujours aussi entreprenant, nous essayons depuis plus de trois ans de créer un nouveau projet touristique, toujours dans le Vaucluse, qui vit de son vin et du tourisme.
Cette fois ci, ce sont les banques qui nous ont fermé les portes car le tourisme est un secteur à risque!!
Alors voilà France, c’en est trop.
La coupe est pleine nous te quittons pour un pays où la réussite est bien vue, où la création est encouragée…
Tu me diras que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Mais là-bas, avec notre capital on nous poussera sur le banc de la réussite au lieu de nous en empêcher.

Chers dirigeants de France , continuez d’engluer ce merveilleux pays…
Continuez d’envoyer dans d’autres pays tous ceux qui peuvent apporter à notre belle France une vraie valeur ajoutée…

Ciao France, j’espère que tu ne tomberas pas trop bas… ;-( « 

Avez vous lu ces articles?

3 comments

  • voilà une illustration de la France empétrée dans des réglementations tatillonne absurdes et kakfaienne quasis soviètiques entravant ainsi l’esprit original d’innovation et d’entreprise dont ils étaient animés ans cela justifiant en effet leur sentiment de profond écoeurement et leur désir de s’envoler vers d’autres cieux plus favorables à leur esprit d’entreprise privant ainsi notre pays de leurs talents et capacité d’innovation et cela est éminement regrettable

Laisser un commentaire