62.000 entreprises françaises auront déposé le bilan en 2013!

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

Il y aura cette année près de 16 fois plus d’entreprises tuées en France qu’il n’y aura de morts sur la route!!!

Pendant que les « grands communicants » des palais de la République vous interprètent le rôle de Shere Khan sur tous les tons et tentent de vous endormir avec le pseudo rebond de la croissance au deuxième trimestre (+ 0,5 %), la hausse des défaillances d’entreprises observée sur le début de l’année (+ 2,1 % au premier semestre) s’est plus que confirmée cet été (+ 4,4 %), se traduisant, entre autres, par la destruction de 174.000 emplois sur un an.

Plus inquiétant encore que le nombre, c’est la quasi universalité des secteurs touchés qui est à la fois préoccupante et révélatrice d’un mal plus structurel que conjoncturel. Toutes les régions, sauf trois (Paca, Limousin et Basse-Normandie), sont touchées et la majorité des secteurs d’activité sont concernés, avec en particulier des niveaux de défaillances records dans l’hébergement restauration (+ 16,4 %), les services aux entreprises (+ 11,5 %), le commerce automobile (+ 10,2 %), le commerce de détail (+ 8 %) et les services aux particuliers (+ 7,4 %).

Lisez aussi:  Livret A oublié dans les banques ?

Nous évoquions hier l’étude de Euler Hermesattendant une légère baisse (- 1 %) des défaillances pour 2014, restant toutefois à des niveaux historiquement très élevés, environ 61.800 défauts, avec les conséquences tant sur l’emploi que sur l’activité en général que cela génère.

Il n’est pas certain que la réforme du statut d’auto entrepreneur, que les réformes fiscales sur le capital investi, que la taxe sur l’excédent brut d’exploitation, que l’encadrement politique et étatique de l’investissement, que l’augmentation du coût de la main d’oeuvre soient de bons moyens de pallier à cette mortalité.

Est il étonnant, après cela, d’apprendre que tous  les jours, des entrepreneurs français vont s’installer ailleurs? (encore aujourd’hui dans le Figaro)

[tell-a-friend id= »1″ title= »Faites suivre »]



728x90_v2

Avez vous lu ces articles?

One thought on “62.000 entreprises françaises auront déposé le bilan en 2013!

Laisser un commentaire