322 emplois supprimés chez TUI France

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

le groupe de voyae TUI supprime 300 emploisSelon les éléments de langage imposés, 322 « départs volontaires » auront lieu chez le voyagiste préféré des bobos parisiens…

Un plan de départs volontaires concernant 322 postes a été présenté mardi aux représentants du personnel des voyagistes TUI France et Transat France dans le cadre de leur rapprochement. »Il n’y aura pas de départ contraint, seuls les collaborateurs volontaires au départ quitteront l’entreprise« , a affirmé TUI France mardi dans un communiqué.

Le projet de rapprochement, baptisé « One » et qui va créer le premier opérateur touristique dans l’Hexagone, a été présenté en comité central d’entreprise (CCE) aux instances représentatives du personnel. Celles-ci devront rendre leur avis le 6 juin sur l’effectif-cible envisagé pour le nouvel ensemble.

Le plan prévoit l’ouverture de 322 postes au départ volontaire – dont 66 dans les agences de voyage – sur un total de 1.304 postes (soit un petit moins du quart) pour les deux entreprises à fin décembre. « Parallèlement, 94 postes pourraient être créés, ce qui pourrait conduire à un (solde) net de 228 postes », précise TUI France.

Lisez aussi:  Loi de règlement 2016 adoptée en commission

Le rachat de Transat France et de ses marques Look Voyages et Vacances Transat, bouclé à l’automne pour 54 millions d’euros, permet à TUI France de retrouver sa position de premier opérateur touristique dans l’Hexagone, avec 21% du marché.

« J’ai souhaité qu’il n’y ait aucun départ contraint. Le plan de départ volontaire se basera sur l’accompagnement, le conseil, l’écoute et le dialogue afin que chaque collaborateur puisse choisir de participer pleinement au futur de TUI en France« , a commenté Pascal de Izaguirre, président de TUI France, cité dans le communiqué. « La priorité a été de conserver ce qui fonctionnait le mieux dans les deux entreprises« .

Le siège actuel de TUI France à Levallois-Perret accueillera les équipes de Transat France, un déménagement qui devrait intervenir « fin 2017/début 2018 ».

TUI France – et ses marques Marmara, Nouvelles Frontières, Aventuria et Passion des Iles – est une filiale à 100% du géant allemand TUI.

Source: Challenges en temps réel : Économie

Avez vous lu ces articles?

Laisser un commentaire