1% et rien, c’est du pareil au même…

The following two tabs change content below.
Homme blanc, Breton, catholique et hétérosexuel. Accessoirement économiste et Conseiller en gestion de patrimoine. Créateur (entre autres) du site d'information économique MaVieMonArgent.info, du site d'observation de la corruption tous-pourris.fr et de quelques autres...

Derniers articles parThibault Doidy de Kerguelen (voir tous)

les livrets en décollecte, 1% n'est pas assez attractif...Les Français n’ont pas envie de s’embêter avec les livrets, les virements, les intérêts à la quinzaine….

La Banque de France vient de publier les chiffres des évolutions monétaires du mois d’octobre 2014. Ce sont toujours les dépôts à vue qui enregistrent la plus forte croissance d’encours, au contraire des comptes sur livret, toujours en phase de décollecte.

Les dépôts à vu et les compte à court terme

L’encours des dépôts à vue, c’est-à-dire des sommes détenues par les ménages, les entreprises, les administrations, etc., sur des comptes courants, a continué de progresser en octobre pour atteindre 640 milliards d’euros (+11 milliards par rapport à septembre). Sur un an, cet encours a progressé de 6,5%, soit un taux de croissance annuel supérieur à celui d’août (+5,2%) et de septembre (+4,9%). C’est la confirmation d’une tendance de fond.

Cette tendance est compréhensible, pourquoi s’embêter à gérer des virements sur des comptes sur livrets, à gérer les dates de valeurs pour assurer les intérêts de la quizaine pour, au bout du compte être rémunéré à 1%, c’est à dire moins de 0.04% la quinzaine? Ça et rien, c’est pareil, cela ne rémunère même pas le temps qu’on y passe…..

Lisez aussi:  Carte bancaire, défendre le système français

Ce sont les livrets qui morflent le plus

Autre tendance qui se confirme : celle de la désaffection pour les livrets d’épargne. Selon la Banque de France, les comptes sur livrets – catégorie qui inclue les Livrets A, les LDD, les CEL, les LEP, les livrets jeunes et les livrets ordinaires fiscalisés – ont enregistré en octobre un nouveau revers : -1,2% sur un an, pour un encours de 618 milliards d’euros, en baisse de 5 milliards sur un mois. Les dépôts à terme inférieurs à deux ans, eux, progressent toujours : +4% sur un an, et 151 milliards d’euros d’encours.

Pour mémoire, selon les chiffres de la Caisse des dépôts, le Livret A et le LDD ont subi en octobre une décollecte nette de 2,93 milliards d’euros et risquent bien de finir l’année dans le rouge pour la première fois depuis 10 ans. L’assurance-vie, de son côté, a engrangé 2,1 milliards d’euros supplémentaires sur la période, sa rémunération attendue (car rappelons que l’Etat se mêle encore de ce qui ne le regarde pas et a demandé aux compagnies de réduire la rémunération des contrats) est plus attractive et il est logique que l’épargne à moyen terme s’y retrouve.

Avez vous lu ces articles?

One thought on “1% et rien, c’est du pareil au même…

  • la question qu’on peut se poser, au delà de votre analyse logique, est celle-ci :
    Est-ce que le report des livrets vers les autres types de comptes, la plupart moins liquides, est le fait des mêmes personnes ? ? ?

    Si vous etes sûr de répondre « oui » alors votre raisonnement tient et c’est vrai, les français ne se soucient pas des quinzaines et du taux ridicule de ces produits bancaires.

    Si maintenant les gens les plus pauvres (de + en +) doivent désinvestir – c’est a dire ont besoin de liquidité – et diminuent leur épargne…

    … alors qu’en même temps d’autres stockent leur argent sur des produits non réglementés comme les dépôt a termes peu liquide et pénalisant entre les termes…

    … votre raisonnement ne tient plus, il s’agit alors d’un appauvrissement global de la société, les « pauvres » n’ont même plus les moyens de garder un livret A et les « riches » ont rempli toutes les offres bancaires règlementées comme les assurances vie, et continuent en remplissant tout ce qui peut l’être, comme les comptes a termes.

    Comme d’habitude, il y a sûrement un peu des deux, mais quelle en est la proportion?

    Seule une analyse fine des données pourrait s’approcher d’une vérité difficile, mais personnellement je ne pense pas que les français aient autant d’argent disponible pour se reporter sur des produits comme les comptes a termes. Je pense simplement qu’apres avoir raclé les tiroirs, il faut maintenant éliminer aussi l’argent dormant (1%, j’appelle cela dormir) donc vider ou ne plus alimenter les livrets.

    … ce qui n’enlève rien a l’ingérence de l’état dans le secteur!

    Bon retour au travail à tous les juillettistes

Laisser un commentaire